Le Dernier Ours de Charlotte Bousquet

Publié le par Marie Nel

Publié chez Rageot Éditeur

 

 

RÉSUMÉ

 

Karen fuit.
La jeune soigneuse n’a trouvé que cette solution pour sauver Anuri, le dernier ours blanc né libre, quand il a agressé un homme au NC Zoo et qu’elle a reçu l’ordre de l’abattre.
Karen fuit.
Elle a pris le volant d’un fourgon volé et installé l’ours à l’arrière. Afin de soustraire Anuri, son ami, son frère, aux expérimentations secrètes et à la tuerie programmée.
Karen fuit…

 

 

MON AVIS

 

Ce roman est annoncé comme étant pour adolescents, eh bien, j'ai drôlement rajeuni car je me suis régalée, et j'ai surtout trouvé que le sujet pouvait être aussi important pour les jeunes que pour les adultes !

Avec Le Dernier Ours, nous faisons un beau voyage au Groënland, mais dans le futur. Nous sommes en 2037, et la Terre a bien changé, le réchauffement climatique et la pollution ont fait leur œuvre et fait fondre la banquise. Beaucoup d'animaux ont disparu, les quelques spécimens en vie se trouvent en zoo. C'est là que l'on trouve Anuri, le dernier ours blanc né en liberté et élevé par la jeune soigneuse, Karen, qui l'a recueilli bébé après la mort de la mère d'Anuri. Un lien très puissant et sensible les unit. Il n'y a qu'elle qui peut rentrer librement dans son enclos et le soigner.

Mais lorsque deux hommes, sur ordre du supérieur de Karen, arrivent vers l'ours avec des pistolets anesthésiants, celui-ci voit rouge, il ne supporte plus les armes depuis la mort de sa mère. Il blesse gravement un des hommes, et il est décidé d'abattre Anuri. Karen doit faire au plus vite pour trouver une solution. Elle va être aidée par une jeune fille, Lone, qui travaille au zoo, et d'un jeune garçon, Sila, un peu voyou, que Lone a rencontré par hasard. Grâce à ses deux jeunes, Karen va pouvoir embarquer Anuri dans un fourgon, et les voilà partis loin, très loin vers le Nord.

Au fil des pages, on se rend compte des projets secrets et des expérimentations animales du patron de Karen, et on comprend pourquoi il veut absolument récupérer Anuri et Karen. Une chasse à l'ours commence ! Karen est bien aidée avec Lone et Sila qui savent ruser pour trouver de la nourriture ou de l'essence.

Le texte est très bien écrit, le dialecte inuit est usité, ça rajoute encore plus à l'ambiance. Surtout que l'auteur décrit à la perfection les paysages traversés sans aucune lourdeur. Plusieurs messages véhiculent à travers cette histoire, la protection animale bien sûr, en priorité. Mais l'imagination de l'auteur pour tout ce qui est de la nature, la glace qui n'existe plus, les chiens qui ne tirent plus de traîneaux, les phoques qui n'existent que dans les zoos, tout cela semble tellement réaliste quand on voit ce qu'il se passe en ce moment que ça fait froid dans le dos !

J'ai beaucoup aimé ce roman, ce lien de fratrie entre Anuri et Karen, le suspense est très prenant, tout va très vite, trop vite....je ne m'attendais pas à un tel final, j'ai eu peur plus d'une fois pour eux, j'ai été très émue, et la fin quelle qu'elle soit est porteuse d'espoir après tout !

Un roman à lire, à découvrir, qu'on soit adolescent ou adulte, des histoires comme celle là remuent et j'espère qu'il restera toujours un Anuri...

Le Dernier Ours de Charlotte Bousquet

Commenter cet article