Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Marie-Nel lit

The Cruelty de Scott Bergstrom

13 Mars 2017 , Rédigé par Marie Nel

Publié aux Éditions Hachette

 

 

RÉSUMÉ

 

À dix-sept ans, Gwendolyn Bloom est loin d'avoir une vie ordinaire. Sa mère a été assassinée sous ses yeux dix ans auparavant et, depuis, elle a suivi son père, diplomate, aux quatre coins du globe. Installée à New York il y a peu, elle a du mal à se fondre dans le moule de la lycéenne lambda. Le destin a, de toute façon, d'autres projets pour elle...

Le jour où son père disparaît à l'étranger, Gwendolyn voit sa vie basculer. Le gouvernement américain refuse de s'en mêler et elle décide de partir à sa recherche, seule. C'est le début d'une longue traque et d'un voyage qui va la changer à tout jamais.

Contrainte d'infiltrer les milieux criminels les plus dangereux, Gwendolyn découvre la face cachée de l'Europe, de Paris à Prague, en passant par Berlin. Pour survivre dans ce nouvel univers, elle n'aura pas le choix, elle devradevenir assi impitoyable que ses ennemis. Saura-t-elle puiser en elle cette cruauté ?

 

 

MON AVIS

 

Séduite par la couverture, attirée par le résumé, puis lorsque j'ai appris que ce roman devait être adaptée au cinéma par Jerry Bruckheimer, j'étais plus que convaincue qu'il fallait le lire !

Un roman de plus de 400 pages, que l'on ne voit pas défiler, vraiment ! 400 pages de suspense intense, insoutenable, 400 pages pendant lesquelles j'ai eu l'impression d'être assise dans un bolide allant à plus de 200 km à l'heure. Tout va vite, tout s'enchaîne très vite, on en serait même essouflé !

Et le titre résume très bien le fond du roman : la cruauté. Elle est présente à chaque page, on la ressent, on la vit avec les personnages.

Le résumé explique déjà beaucoup de choses. Gwendolyn est le personnage central de ce roman. Au début, c'est une adolescente, qui a vécu déjà beaucoup de choses, elle a perdu sa mère lorsqu'elle était jeune, elle vit avec son père, elle déménage tous les deux ans à cause du métier de diplomate de son père. Difficile dans ce cas de se faire des amis ! Par ses nombreux voyages, elle parle plusieurs langues, elle est une bonne élève, mais elle est très renfermée sur elle-même. Et du jour au lendemain, sa vie va basculer. Il y a dans la vie des événements qui font mûrir les gens, les font vieillir, c'est ce qui va arriver à Gwendolyn. À la fin du roman, fini l'adolescente insouciante, elle aura tellement vécu d'épreuves qu'elle ne verra plus les choses de la même façon.

La disparition de son père va être dramatique pour elle. Elle ne comprend pas pourquoi le gouvernement et la CIA n'interviennent pas et laissent plus ou moins tomber l'affaire. Après avoir découvert certaines choses dans les affaires de son père, elle est convaincue que ce n'est pas si banal et que quelque chose est arrivée à son père. Elle va suivre, grâce à ces indices, la piste de son père. Elle va déjà arriver à Paris où elle va subir un entraînement intensif pour se défendre, va ensuite aller à Berlin pour découvrir enfin que le nœud du problème se trouve à Prague. Une fois là-bas, elle va devoir vraiment s'armer de courage, faire face à un monde cruel, et se « fondre » dans le décor ! Je ne peux pas la juger, elle veut tellement tout faire pour retrouver son père que je comprends tout ce qu'elle fait, mais il faut lui reconnaître un sacré cran ! Elle m'a fait souvent peur, pour elle, pour sa vie, mais jamais elle ne va perdre son objectif de vue, et malgré ce qu'elle traverse, elle continue. Elle a vraiment beaucoup de courage.

Et encore plus pour le final ! La pauvre, elle ne sait plus du tout à qui se fier, elle qui pensait être enfin tranquille, non, pas encore. Il va donc y avoir une suite, ce n'est pas possible autrement vu comme ça se termine. Cela m'a un peu déboussolée, j'étais persuadée que l'on arrivait à la conclusion ! J'espère que le deuxième tome va être publié rapidement, car je suis autant dans l'expectative que Gwendoline !!

Un roman palpitant qui se lit très vite, tellement les actions se succèdent à une vitesse folle !! L'écriture et le style de Scott Bergstrom sont vraiment très bons, il sait faire oublier au lecteur qu'on est dans le fictif, l'imaginaire. J'ai vraiment bien accroché à ce polar, si vous aimez le suspense haletant, être accroché à un livre et ne pas arriver à le quitter, The Cruelty est celui qu'il vous faut ! Moi je n'ai qu'une hâte, pouvoir lire la suite !!

Un grand merci aux Éditions Hachette pour ce service presse de qualité.

The Cruelty de Scott Bergstrom

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article