Requiem pour une taupe Phil Mazelot de Thiébault de Saint-Amand

Publié le par Marie Nel

Paru aux Editions 38

RESUME

La deuxième enquête de Phil Mazelot vous plonge dans un nid d’espionnes… Qui aurait pu croire que la belle Suzanne Champreux se ferait bûcheronner dans une allée du Musée de l’Ethnographie du Trocadéro ?

Dans cette course palpitante au cœur de Paname, au milieu des gousses et des tripots, Phil doit retrouver coûte que coûte l’assassin de Suzie et répondre à cette douloureuse question : le Capitaine Beaumonts de Vinzelles était-elle passée à l’ennemi ?

MON AVIS

Quel plaisir de retrouver Phil Mazelot dans ce nouvel opus, toujours aussi bien mis en scène par Thiébault de Saint-Amand.
Ce cher Phil n'a pas changé ! Si vous avez lu le 1er tome « Blue note pour Héroïne Brune », vous serez contents de voir que notre cher détective n'a rien perdu de sa gouaille parisienne, de son franc parler, de ses bonnes réparties toujours bien placées au bon moment, et surtout de son phrasé toujours très imagé. Et c'est ce qui fait tout son charme de toute façon !!

Il va devoir enquêter sur un assassinat hors du commun d'une femme connue de Mazelot, et qui au eu lieu dans la musée du Trocadéro. S'en suit donc une enquête rondement menée par Phil, qui va faire de belles rencontres. Toujours aussi coquin d'ailleurs ! Il n'en loupe pas une pour mêler travail et plaisir.

La fin est digne d'un bon roman à suspense. Je ne m'attendais pas du tout à cela dans la résolution de l'énigme. C'est cela qui est surprenant avec ce personnage, il paraît toujours faire le pitre mais en fait, il n'oublie pas de réfléchir et il enregistre le moindre détail. D'ailleurs, comme dans le premier opus, le roman porte bien son nom.

Une enquête une fois de plus bien ficelée, avec des rebondissements, du suspense, de l'humour, vraiment un très bon moment de lecture. Et j'ai hâte de retrouver Phil dans de nouvelles aventures.

Je tiens à remercier les éditions 38 pour ce nouveau service presse.

Requiem pour une taupe Phil Mazelot de Thiébault de Saint-Amand

Commenter cet article