Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Danse, danse, montagne agile de J-F Léger

1 Juillet 2020 , Rédigé par Marie Nel

Danse, danse, montagne agile de J-F Léger

Publié en Auto-édition

 

 

Résumé :

 

Pourquoi Hippolyte nous déshérite-il ?
En quelques jours, les événements s’étaient enchaînés à une vitesse incroyable. Leur grand-père avait été hospitalisé brutalement, il était décédé, le notaire avait jeté un trouble dans la famille, les quatre petits-enfants s’étaient mis à ranger la maison, à découvrir une pièce tenue secrète, à trouver deux vieux manuscrits, à passer des heures à trier les documents, à partir en Provence puis à Grenade… Et ils étaient maintenant à Istanbul !...
Qu’est-ce qui relie la création du monde, des chevaliers du Moyen-âge, un ouvrier typographe et ses petits-enfants ? Danse, danse, montagne agile est un roman d’apprentissage et de transmission qui fait se côtoyer l’astronomie et la musique, un voyage initiatique pour parvenir à un monde ignoré.
Un long chemin vers le bonheur

 

 

 

À propos de l'auteur :

 

Jean-François Leger, aujourd'hui auteur de romans, a toujours été accompagné par la lecture et l’écriture.
Il a arpenté plusieurs voies dans un parcours atypique, mêlant pharmacie, histoire de l’art et musique dans ses études puis biologiste, engagé dans l’action humanitaire, chef d’orchestre et chef d’entreprise.

Depuis quelques années, il prend le temps de raconter des histoires. Intrigues, atmosphères et mots tissent des romans pour émouvoir, parfois sourire et, peut-être, réfléchir un peu.

 

 

Mon Avis :

 

J'ai lu ce roman dans le cadre du Prix des Auteurs Inconnus pour lequel il est sélectionné dans la catégorie Littérature Blanche. Lors de la sélection, la lecture des dix premières pages m'avait déjà intéressée, et surtout j'avais été captivée par la couverture que je trouvais très belle. J'ai donc pris grand plaisir à continuer à découvrir ce roman. Malheureusement, je crois que j'avais mis la barre trop haute après la sélection, je m'attendais à plus et j'ai été légèrement déçue. Mais attention, cela reste tout de même une bonne lecture que j'ai aimée et appréciée. Le reste ne vient que d'un sentiment personnel.

 

On démarre dans le vif du sujet avec un premier chapitre se passant au Moyen-Âge, au Moyen-Orient, où il va être question de livres anciens. Ensuite, nous voilà revenus au présent, avec le décès d'Hippolyte, son enterrement, la réunion de ses quatre enfants et ses petits-enfants, le passage chez le notaire, et la stupéfaction de voir que la maison doit être léguée à une association pour les pauvres. Il faut avant tout la débarrasser et se partager le contenu. Les petits-enfants vont alors se proposer pour en faire la répartition et le partage. Ils vont découvrir des bibliothèques pleines de livres d'art, d'histoire, de philosophie, de sciences, ils vont se rendre compte combien leur grand-père était un érudit. Ils vont faire d'autres découvertes, et notamment une pièce où se trouvent une vieille presse et de vieux manuscrits dans une langue inconnue.

Ensuite, on quitte les petits-enfants, et on repart dans le passé avec la vie d'Hippolyte qui nous est racontée, de son enfance à sa vie d'adulte, de son apprentissage comme typographe jusqu'aux événements de la première guerre mondiale et la rencontre avec sa future femme, Luisa. Et bien sûr, son passage au Moyen-Orient où lui fut remis de vieux manuscrits.

Et enfin, nous revenons au présent avec la recherche des petits-enfants qui vont vouloir déchiffrer les textes. Cette quête va les mener jusqu'à Istanbul, en passant par la Provence et Grenade. Un périple pendant lequel ils vont pouvoir peut-être trouver les réponses qu'ils cherchent.

 

C'est un livre très complet dans ce qu'il contient, tout nous est proposé et on vit une histoire très palpitante. J'ai beaucoup aimé la partie concernant Hippolyte, où on apprend à le découvrir, il a une vie bien remplie, et j'aime toujours l'histoire de ces hommes du début des années 1900, où le progrès commence à faire son apparition, mais encore peu installée dans les vies de tout le monde.

La partie concernant la quête des petits-enfants m'a plu aussi, mais j'ai eu plus de mal à m'attacher à eux. Je les ai trouvés un peu trop puérils et pas tout à fait matures, alors qu'ils sont sensés avoir tous la vingtaine et plus. J'ai parfois eu le sentiment de lire une enquête du club des 5, il ne manquait plus que le chien. Par contre, dans cette partie, j'ai beaucoup aimé le voyage qu'elle m'a offert, que ce soit en Provence, ou à Grenade, avec ses rues, ses collines, ses monastères, ou encore à Istanbul, la croisée de l'Orient et de l'Occident, avec tous les paysages que l'on peut imaginer. Tout y est bien détaillé et décrit, sans lourdeurs, avec beaucoup de réalisme.

 

Par contre, j'ai eu un peu de mal à m'attacher aux personnages, à part celui d'Hippolyte, sinon, j'ai ressenti plus de distance avec les enfants et petits-enfants. Le choix narratif n'aide pas non plus puisque tout est raconté à la troisième personne du singulier. Ce procédé n'aide pas quand les personnages manquent un peu de consistance et de chaleur. Voilà, c'est le mot, consistance. J'ai trouvé les petits-enfants plutôt fades et légers. Il manque de densité pour eux. Je n'ai pas ressenti cela avec Hippolyte et les chapitres qui lui sont consacrés.

 

La lecture s'est tout de même faite avec une certaine facilité et vitesse. J'avais envie de savoir ce qui allait se passer et connaître les mystérieuses significations des manuscrits. L'auteur a dû faire un travail en amont considérable, tellement les faits sont précis du côté historique, avec de vieilles légendes, de nombreuses connaissances aussi sur les planètes, le cosmos et aussi la littérature et la musique. Plein de poésie dans le style de l'auteur à ces moments-là, et j'ai beaucoup apprécié. Peut-être aurais-je aimé qu'il y en ait encore plus, que certains passages ésotériques soient un peu plus approfondis, mais bien sûr, cela aurait pu peut-être aussi alourdir la lecture, et ce n'est pas non plus le but recherché. En fait, tout ce qui se rapporte au passé, que ce soit au Moyen-Âge ou la vie d'Hippolyte, est bien travaillé, est plein de reliefs et très intéressants. Et par contre, lorsque cela concerne le présent, c'est un peu plus fade et plat. Sauf la fin avec les trouvailles des petits-enfants et la signification du titre qui est très belle.

 

J'ai beaucoup aimé le style de l'auteur, sa poésie, ses mots, tout est d'une grande richesse littéraire. Après, j'aurais imaginé une autre construction pour ce genre de roman. Au lieu de faire plusieurs parties avec plusieurs époques, peut-être aurais-je trouvé plus judicieux de mélanger les deux, d'intercaler des chapitres au présent avec d'autres au passé. Cela aurait, à mon avis, donné plus de rythme à la lecture et plus d'avidité aussi. Mais bon, cela ne reste qu'un ressenti personnel, c'est comme la narration que je préfère à la première personne, cela reste mes préférences à moi et sera beaucoup mieux vécu par un autre lecteur.

 

Cela reste néanmoins une belle découverte d'un nouvel auteur, d'une nouvelle plume. Je pense que je le lirai à nouveau, pour voir un peu ce qu'un autre roman pourrait donner. Son dernier paru, L'ile des égarés, a un résumé fort tentant, je crois que je vais me laisser tenter...

Ce fut une bonne lecture, j'en attendais certainement trop, car le résumé me faisait penser un peu à un Da Vinci Code, mais ce fut tout de même un bon moment de lecture. Comme quoi, je me dis toujours qu'il ne faut pas lire le résumé avant d'ouvrir le livre, pour ne pas se faire d'idée ou placer la barre trop haut, et à chaque fois, je ne m'écoute pas ! Il va falloir vraiment que je le fasse...

Bien sûr, je vous conseille vivement de vous faire votre propre avis sur ce roman et donc de le lire. Si vous aimez les quêtes, les symboles, les légendes, les voyages, cette histoire est faite pour vous.

 

Un grand merci à J-F Léger pour ce bon moment de lecture et au Prix des Auteurs Inconnus de me permettre de faire à chaque nouvelle lecture de nouvelles découvertes...

C'est vraiment ce que j'aime dans les jurys de prix de lecteurs, cela permet de faire des lectures que je n'aurais sûrement pas pu faire, de faire des découvertes d'auteurs et d'histoires que je ne connaissais pas encore. C'est très enrichissant et ne peut être que bénéfique pour la lectrice que je suis.

 

Je vous laisse d'ailleurs les différents liens pour pouvoir vous tenir au courant de toutes les sélections des différentes catégories de ce Prix :

 

Leur page Facebook :

https://www.facebook.com/prixdesauteursinconnus/

Leur page Instagram :

https://www.instagram.com/prixdesauteursinconnus/

Leur page Twitter :

https://twitter.com/prixdesai

ainsi que leur site internet : https://www.prixdesauteursinconnus.com/

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article