Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Marie-Nel lit

Nutty Éléments par un collectif d'auteurs

22 Septembre 2021 , Rédigé par Marie Nel

Nutty Éléments par un collectif d'auteurs

Publié aux éditions Nutty Sheep

 

 

Résumé :

 

Qu’ils ventent, noient, brûlent ou ensevelissent, les éléments sont l’essence de la magie et, comme elle, ils ne sont ni bons ni mauvais. Ils marquent toutefois les êtres qui les manipulent, et laissent derrière eux maintes légendes tracées dans la chair. Quelques-unes de ces légendes ont été transcrites sur ces pages, ôdes aux éléments, à ceux qui les maîtrisent, à ceux qui les subissent. Alors, n'hésitez plus: tournez les pages et apprêtez-vous à brûler, à pleurer pour ces héros – humains, nains, gobelins et créatures plus étranges encore – qui remuent ciel et terre pour un fragment d'histoire.

 

 

Mon Avis :

 

De temps en temps, j'aime bien lire un recueil de nouvelles, les intercaler entre des lectures plus longues ou plus dures. Et ce que me proposent les éditions Nutty Sheep est toujours intéressant. J'ai déjà lu d'autres recueils venant de cette maison, et j'ai toujours apprécié.

 

Toutes ces nouvelles ont pour point commun les éléments, d’où le nom. Le vent, le feu, l'eau, se mélangent pour créer des légendes, des contes. Ils s'affrontent, sont animés parfois par de drôles de personnages que l'on rencontre dans d'autres histoires. Certaines de ces nouvelles partent parfois de faits réels pour dévier vers du fantastique, d'autres sont dès le début dans le milieu de la fantaisie.

 Comme c’est un format court où chaque histoire fait quelques pages, je ne peux bien sûr pas trop en dire, au risque d’en dévoiler de trop. Je vais juste vous les énumérer et essayer de les résumer en une phrase pour vous donner une idée en gros du sujet.

 

La première, Charmeur de flammes, par Élodie Bouchet, nous raconte l'histoire de deux jeunes femmes qui travaillent dans une auberge comme servantes et rêvent de créer des numéros d’illusioniste. Jusqu’au jour où  un charmeur de flammes arrive à l'auberge pour donner un spectacle. J'ai bien aimé cette histoire, bien écrite, avec une jolie morale.

 

La deuxième, La brûlure de l'eau, de L.S. Bragia, nous fait faire connaissance avec un petit garçon et sa grand-mère. Ce garçon a une particularité quand il met ses mains au feu, et va découvrir qu’il est différent de ses petits copains. C’est un garçon fort courageux où l'amour va lui donner beaucoup de bravoure. Une jolie histoire aussi, bien écrite, immersive dès le départ.

 

La troisième, Douée, de Mafalda Vidal, est très courte, c’est une histoire où l'eau a beaucoup d'importance. Elle est difficile à résumer tellement j'ai peur de trop en dire. Il faut la lire pour tout comprendre.

 

La quatrième, Rêveries du baigneur solitaire, de Sébastien Verdier, nous emmène une nouvelle fois dans le milieu de l'eau. Un baigneur venant de la mer scrute la plage, la chaleur…une jolie fable avec un thème écologique très important et bien travaillé. J'ai aussi aimé cette histoire et la morale qui s'en dégage.

 

La cinquième, Retors-Boyaux, de Damien Thiébaut nous raconte l’histoire d'une colonie de nains mineurs qui travaillent dans un tunnel et qui vont avoir une drôle de surprise à la suite d'un tremblement de terre un peu spécial. J’ai beaucoup aimé l’humour et le ton de cette histoire, racontée à la première personne du singulier, je me suis prise pour un nain le temps d'un conte.

 

La sixième, Little Big Rock, de Thierry Fauquembergue raconte l'histoire d'un géant de pierre qui veut voler. Il s'installe sur une montagne où il va aider pendant plusieurs siècles une famille. J'ai trouvé ce monstre très attachant et la fin est très émouvante.

 

La septième, Sauver Egloskerry, de Yvan Barbedette raconte l'histoire d’un curé de paroisse, en prise avec des faits étranges dans sa paroisse, des maisons, des bâtiments disparaissent. Il ne se doute pas que c'est un de ses proches qui est mêlé à cela. Un conte sur le vent, bien écrit et joli à lire.

 

La huitième et dernière, Telle est la voie des gobelins, de Lancelot Sabon, nous emmène, comme son titre l'indique, dans le monde des Gobelins, et l'on suit plus particulièrement un chamane gobelin qui doit raviver la magie de la contrée malade. Une histoire sympathique et intéressante à lire.

 

Je ne peux vraiment pas vous en dire beaucoup plus sur les nouvelles. Ce serait vous gâcher la surprise. Je les ai toutes aimées. J'ai peut-être une préférence pour celles où les personnages sont humains, la première avec les deux jeunes femmes, ou la deuxième avec l’histoire de ce petit garçon et de sa grand-mère.  J'ai beaucoup aimé aussi le message que certaines font passer sur l’écologie. Dans le monde de la fantaisie, on peut tout faire faire aux personnages, et j'aime quand il y a des références à notre monde réel pour ainsi faire passer des messages.

 

Je ne lis plus beaucoup de fantaisie, je me suis lassée après en avoir trop lu il y a une dizaine d’années, ou vu avec des films où gobelins, nains et elfes se côtoyaient. Vous voyez de quels films je veux parler. Mais au format court, comme la nouvelle, ça passe, et comme je le disais plus haut, quand l’histoire se base un peu sur du réel, ça passe encore mieux pour moi. Et ce qu’il y a de bien avec un recueil de nouvelles, c’est que vous pouvez en lire une de temps en temps, vous n’êtes pas obligés de lire tout d'un seul coup.

De mon côté, étant un peu en retard dans mes lectures, j’ai lu le recueil sur une journée, mais je les ai feuilletées à nouveau pour rédiger cette chronique.

 

Sinon, outre le sujet et le fond de l'histoire, j'ai pu apprécier les différents styles d'écriture des auteurs. Je n'en connaissais aucun, c’est donc une totale découverte pour moi. Aucun ne m'a déçue, chacun d'entre eux a réussi à me transporter dans son univers et à me faire ressentir ce qu'il voulait transmettre au lecteur. C’est aussi une bonne façon de découvrir un style et de continuer à lire l'auteur si on a aimé.

 

Si vous aimez la fantaisie et lire de courtes histoires pour vous changer les idées, ce recueil est fait pour vous. Comme bien souvent avec ces histoires courtes, je trouve qu'elles pourraient servir de base pour un roman plus long et complet. En développant un peu plus l'idée, on peut avoir un roman très intéressant.

 

Il ne me reste plus qu'à remercier les auteurs pour ce qu'ils m'ont fait vivre le temps d'une lecture et à remercier également les éditions Nutty Sheep pour leur confiance.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article