Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Marie-Nel lit

Matt Dubois 2 : La mort lui va si bien de Ludovic Metzker

6 Mars 2021 , Rédigé par Marie Nel

Matt Dubois 2 : La mort lui va si bien de Ludovic Metzker

Publié en Auto-Édition

 

 

Résumé :

 

Appelés en urgence à l’Institut médico-légal de Paris pour le vol de plusieurs dossiers concernant des indigents, Joachim et Mélinda découvrent que la redoutable organisation mafieuse connue sous le nom de « La Famille » dissimule un plan machiavélique.

Alors qu’une menace plane sur les deux capitaines, le commandant Matt Dubois refait surface, plus déterminé que jamais.

Commence entre eux et « La Famille » une partie d’échecs.
Un jeu auquel Matt Dubois n’aime pas perdre !

 

 

À propos de l'auteur :

 

Ludovic Metzker voit le jour à Paris, le 28 juin 1974. Amateur d’histoire et de mythologie, l’auteur voue une passion pour la lecture grâce à des auteurs comme Boris Vian, Alexandre Dumas ou encore Bernard Cornwell et débute l’écriture d’un premier essai lors de ses 20 ans. Mais il commencera la création de son premier projet en 2013 avec la saga L’homme sans nom et la saga Et si demain n’existait plus ?

Commercial dans la bureautique, ancien responsable d’achat dans le prêt-à-porter féminin, passionné d’informatique, de cinéma, l’auteur imagine des mondes qui se veulent novateurs tout en mélangeant les genres.

À ce jour, plusieurs titres sont disponibles.

 

 

Mon Avis :

 

C’est toujours un plaisir de retrouver la plume de Ludovic Metzker. Je le suis depuis un petit moment, je suis même devenue une de ses bêtas-lectrices, et j'aime beaucoup cet exercice de découvrir le roman au fur et à mesure de son écriture et de donner son avis sur ce qui va ou ne va pas. Je n'ai pas lu tous les romans de cet auteur, il faut dire aussi que c’est un auteur très prolifique, qui fourmille d’idées et qui n’arrête jamais. Pour notre plus grand bonheur de lecteurs. J'ai lu de lui des romans plus fantastiques ou plus horrifiques, il s'est même essayé dans la romance, mais je dois bien avouer que deux de ses personnages principaux sont mes préférés. Je parle des deux tomes de « Ils ont rencontré John » et bien sur de Matt Dubois que j'ai retrouvé avec grand plaisir dans ce second tome.

 

Donc, si vous n’avez pas lu le premier tome, ne commencez surtout pas par celui-ci, au risque d’être  gravement spolié sur des faits importants. Pour ceux qui ont lu le premier Matt Dubois, je ne vais tout de même pas trop revenir sur l'histoire pour ne pas vous en dévoiler trop et vous gâcher l'effet de surprise instauré par l'auteur dans cette suite.

J'ai retrouvé avec grand plaisir l’équipe de la « cage à poules » comme la surnomme Dubois, c’est-à-dire ses équipiers, Mélinda et Joaquim et la médecin légiste Maëva. De nouvelles menaces rôdent sur eux. Ils découvrent qu'ils sont filmés et que des micros les espionnent, des dossiers auraient été aussi volés à la morgue, mais pourquoi voler des dossiers de SDF ? ils vont vite se rendre compte que la « Famille » est derrière tout ça, ce fameux gang mafieux qui a déjà causé tant de dégâts et de pertes humaines dans le premier. Elle s'infiltre partout, même dans les hautes instances du pouvoir, menace les décideurs en prenant en otage leur famille. Bref, l'équipe de Matt Dubois va devoir à nouveau affronter cette « Famille ». Matt Dubois va devoir sortir de sa cachette pour enquêter avec ses coéquipiers. Lui qui a perdu sa femme et ses filles, qui n'a plus de famille, sait ce que ces mafieux peuvent faire. Une véritable partie d'échecs va se mettre en place entre lui et la Famille. Et Matt n'aime pas perdre, ce qui va donner du fil à retordre..

 

Ce que j'ai surtout apprécié dans ce second tome, c’est que les personnages et surtout leur psychologie sont travaillés encore plus finement. Le premier opus a servi, en quelque sorte, à nous les présenter, ici, dans cette suite, on rentre beaucoup plus dans leur intimité, dans leurs pensées, leurs idées. Je me suis encore plus attachée à eux et ils m'ont encore plus touchée. L'auteur les a profondément humanisés, les a rendus très réels. J'aime beaucoup ce quatuor que forment Matt, Mélinda, Joaquim et Maëva. Il s'y ajoute un personnage qu'on a vu dans le premier, Jérémie, le copain informaticien de Joaquim, qui est d'une grande aide dans tout ce qui est écoute, pistage informatique, etc… le quatuor devient ainsi un quintette. Ils sont liés les uns aux autres, ils s’entraident, se soutiennent. Matt va se dévoiler un peu plus, sur son passé, sur sa vie avec sa femme. Et autant, il peut paraître bourru et grossier quand il mène son enquête, autant quand il parle des siens, il devient cet homme sensible et délicat. Matt Dubois, c’est un gros dur avec un cœur de Chamallow.

 

Je me suis vraiment attachée à tout ce petit monde un peu plus. J'ai eu peur pour eux, car ils vont vivre des aventures dangereuses. L'auteur ne les épargne pas, et quand on sait ça, on se demande ce qu’il va bien pouvoir leur faire subir. J'ai aimé les suivre, comme si je prenais des nouvelles d'amis. L'attachement s'est fait malgré le choix narratif de l'auteur qui est à la troisième personne du singulier. Je suis d’habitude plus sensible à une narration à la première personne, mais là, l'auteur a tellement bien su retranscrire les émotions et les sentiments que j'ai très bien réussi a tout ressentir. J'ai été peinée, triste, contente pour eux. Et puis, il y a toujours ces touches d’humour que Ludovic Metzker met dans son texte, surtout dans les dialogues de Matt Dubois, il a toujours des jeux de mots à faire, il est parfois un peu balourd, mais on ne peut s’empêcher de sourire face à ses réparties. Et cela fait du bien, car ça dédramatise une situation plus grave. Bien sûr, il sait aussi être affecté et il doute de lui. Il a aussi par moment, un caractère de cochon, et c’est aussi ça que j'aime dans les personnages créés par Ludovic Metzker, ils ne sont pas lisses, ils ont leurs qualités et leurs défauts, ils sont comme nous, avec nos failles et nos doutes. En fait, ils sont très réels, chacun de nous peut se reconnaître en eux.

 

Et bien sûr, tout ceci mené par un très bon style, qui, d'ailleurs, se peaufine de plus en plus, à chaque nouveau roman. On arrive maintenant à discerner un style et une plume propres à Ludovic Metzker qu'on ne retrouve pas ailleurs. C’est un roman pour lequel j'ai pris beaucoup de plaisir à la lecture. La lecture devient addictive dès les premières pages, l'action démarre vite, la tension s’élève très vite et ne redescend pas jusqu’à la fin. Il y a des moments un peu plus lents et tranquilles, notamment quand Matt se confie, mais on reste tout de même en alerte, car on sait qu’un drame peut arriver à n'importe quel moment. C’est une lecture vraiment très intense. Et le final est explosif, on a certaines révélations mais on a aussi de nouveaux doutes et de nouvelles peurs. Certains faits restent en suspens, comme dans le premier tome, et on sait alors qu'une suite aura lieu. Et j'en suis très contente. Car je dois bien avouer que je n'avais pas du tout envie de quitter Matt et ses amis. Ça me plaît donc beaucoup de savoir que je les retrouverai dans un troisième opus. Et je pense qu'on n'a pas fini d'entendre parler d’eux. Vu la façon dont tout est emmêlé, et cette Famille qui fait toujours du tort, on risque de les retrouver un moment ! Il y a, comme on dit, du potentiel et je suis sure que l'auteur saura l'exploiter. J'aime ces romans où l'on retrouve une équipe d’enquêteurs, un peu comme les Jussi Adler Olsen et son Département V par exemple.

L'auteur a un style très visuel, j'ai très bien réussi à m'imaginer chaque scène, et d’ailleurs, je verrais bien Matt Dubois à la télé, dans une série Netflix, avec des saisons qu'on attendrait impatiemment….je n'ai pas réfléchi à qui je verrais dans le rôle de Dubois, mais franchement, ça vaut certains scénarios auxquels je n'ai pas accrochés..

À souligner également une très belle couverture, toute de noir et blanc avec  des pointes de rouge, avec ce jeu d’échecs très représentatif de ce qui se joue dans l’histoire. Cela rend l'objet livre très beau et forme avec le premier un très beau début de collection dans une bibliothèque.

 

Je pense que vous l'aurez compris vu la longueur de cet avis, j'ai beaucoup aimé ce nouvel opus des aventures de Matt Dubois, je me suis régalée avec cette lecture. Elle se fait très vite tellement c’est addictif, il y a beaucoup d'action. Et une fois fini, je n'avais qu'une envie, celle de lire de nouvelles aventures avec ces personnages. Quand on est bêta-lecteur, on lit plusieurs fois le livre, d'abord chapitre par chapitre, puis après dans son ensemble, ce qui peut parfois être répétitif, et devenir lassant. Mais ici, non, je prenais plaisir à chaque fois que je le relisais et je pense que je le relirai à nouveau avec plaisir, surtout quand le troisième  tome verra le jour…

 

Je ne peux que vous conseiller la lecture de ce roman. Si vous avez déjà lu le premier, je peux vous dire que celui-ci est aussi bon, si ce n'est meilleur, vous ne serez donc pas déçu. Et si vous ne connaissez pas encore Matt Dubois, il faut vite vous rattraper en lisant le premier avec une sombre histoire de citrouilles. Et je suis persuadée que vous enchaînerez directement avec  le second.

 

Il ne me reste plus qu'à remercier Ludovic Metzker pour sa confiance renouvelée à chaque nouvelle parution, j'ai déjà hâte de le retrouver dans un nouveau roman avec une nouvelle histoire et de nouveaux protagonistes. Vu toutes les idées qu'il a, je suis sûre de ne pas manquer de bons moments de lecture.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article