Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Marie-Nel lit

Sous le champ de nuages blancs de Philippe Dester

11 Décembre 2020 , Rédigé par Marie Nel

Sous le champ de nuages blancs de Philippe Dester

Publié aux Éditions du Saule

 

 

Résumé :

 

Le temps a passé depuis qu'Alex a rejoint le Grand Champ de nuages blancs. Les missions se sont succédé, il a évolué et la Voix n'a plus grand chose à lui apprendre.
Sous le champ de nuages blancs, la vie défile jour après jour amenant son lot de défis quotidiens. mais une nouvelle mission va rompre cette monotonie et obliger Alex à faire un choix...

"Sous le champ de nuages blancs" est la suite du premier roman de Philippe DESTER : "Dans un grand champ de nuages blancs". L'auteur, mêlant sourires aux larmes, nous conte avec émotions la fin des aventures d'Alex, son jeune héros.

 

 

À propos de l'auteur :

 

Philippe Dester, jeune retraité, a été instituteur pendant plus de trente ans. Il voue une véritable passion à la lecture, passion qu'il essayé de faire passer à ses élèves.

Depuis quelques années, il écrit des nouvelles, des contes et participe régulièrement à des concours.

 

 

Mon Avis :

 

Ce roman est la suite de Dans un grand champ de nuages blancs que j'ai lu en 2019. J'avais pu alors découvrir la plume sensible de Philippe Dester et j’avais beaucoup aimé l'histoire d'Alex, un jeune ado de seize ans, mort dans un accident, il arrive sur une grand champ de nuages blancs où il va devoir mener des actions sur Terre pour pouvoir accéder à l’étage le plus élevé de la spiritualité. Déjà ce premier livre a été touchant et j'en suis déjà ressortie toute bouleversée. Et ce fut encore le cas avec ce second roman.

 

J’étais très contente de retrouver Alex. Quatre années ont passé depuis la fin du premier volet. Il a rempli plein de missions, il a aidé beaucoup de personnes à mourir dans la paix et à passer dans l’au-delà. Il a gravi les échelons de la spiritualité avec brio. Une dernière mission l'attend avant de pouvoir quitter là où il se trouve et s’élever plus haut. Pour cela, il va devoir, non plus aider quelqu’un au moment de sa mort, mais au contraire l'aider à refaire surface dans sa vie actuelle et surtout ne pas mourir. Lui qui ne voulait plus revenir sur terre, veut maintenant y rester encore un peu pour mener sa mission à bien. Il va rencontrer ainsi une personne qui va lui apprendre beaucoup sur les choses de la vie et qu’Alex va pouvoir aider. D'autres personnes vont venir se greffer, Alex aura d'autres responsabilités et il va être très patient et diplomate.

 

Je ne peux vous en dire plus sur la nature des missions ou sur les personnes qu'il va aider. Ce serait dommage de trop en dévoiler et vous gâcher ainsi la surprise de lecture. J’ai, une nouvelle fois, beaucoup aimé Alex. Il a mûri, toutes les missions qu'il a accomplies, toutes les personnes qu'il a rencontrées, avec leurs histoires de vie, l'ont transformé. On est loin de l’ado rebelle et en révolte du premier opus. Il est moins en colère, il a accepté sa situation, de ne pas pouvoir parler à ses parents ou à sa sœur. C’est un jeune homme que j'ai vraiment beaucoup apprécié. Il a la main sur le cœur et n’hésite pas à se décarcasser pour renouer les liens d'une famille en réunissant ses membres. Les autres personnages qui gravitent autour d'Alex sont tous aussi attachants. André est le second personnage qui m'a le plus touchée. Je ne peux pas trop vous en dire sur lui, au risque de vous spoiler l’histoire, mais il m'a beaucoup émue par sa situation présente et par son histoire qui l'a amené là où il en est. Derrière son côté rustre et bougon se cache un cœur très sensible et aimant. D'autres personnes vont aller et venir, j'ai beaucoup aimé aussi Gaëtan ou Hélène. J'ai trouvé la mission de cette dernière très jolie, elle peut donner des idées, surtout aux grands lecteurs dont je fais partie.

Comme dans le premier, j'ai pu apprécier toute la sensibilité et la douceur que met Philippe Dester dans ses mots et dans sa façon de raconter une histoire. Je suis passée par toutes les émotions possibles, j'ai souri, j'ai été émue, en colère aussi face à certains situations. Il est vraiment difficile de ne rien ressentir. Les descriptions sont jolies sans être pour autant envahissantes, je ne me suis pas ennuyée une seconde et j’ai lu relativement rapidement ce livre. Il n'est pas très long, mais surtout il est tellement captivant qu'il est difficile à lâcher. J'avais tellement envie de savoir ce qui allait arriver à Alex et ses compagnons, que je me dépêchais de lire. Et en même temps, je ralentissais ma lecture car j'avais envie de rester plus longtemps dans cet univers. La fin est très jolie et hyper émouvante, les larmes n’étaient pas loin.. elle clôt parfaitement la duologie, je ne pense pas qu'il y aura une suite, cela ferait trop répété pour moi.

 

Philippe Dester véhicule plein de beaux messages sur la vie au travers de ses personnages, comme l’amitié, l'amour, la mort ou la vie. Il montre aussi combien cette vie ne tient qu'à un fil et comment elle peut basculer d’un coup et devenir dramatique. Il parle également avec justesse de ces hommes ou femmes qui perdent tout, de la spirale infernale du chômage qui mène à la rue pour certains, et des difficultés pour ces personnes de remonter la pente, avec bien souvent une acceptation de leur situation de leur part. La lecture et les livres tiennent aussi une belle place, et j’ai été très touchée par le rapprochement fait par l'auteur entre la lecture et le pouvoir d’évasion qu'elle peut donner. Les livres permettent de voyager, de quitter un quotidien trop lourd et pesant. Je n’arrête pas de le dire, et le voir écrit dans un livre m'a fortement émue, je l’ai ressenti comme une reconnaissance de mon statut d’amoureuse de la lecture face à tous ces gens qui me disent que lire, c’est perdre du temps et ne pas vivre. La reconstruction, la résilience, l'acceptation de soi sont aussi des valeurs abordées dans cette histoire.

 

Le choix narratif de l'auteur est à la troisième personne du singulier. Je suis d’habitude plus sensible à la première personne, à ce « je » qui me permet de rentrer dans la peau du personnage. Mais je dois bien avouer qu'ici, l'utilisation du « il » ne m'a pas du tout dérangée ni gênée pour ressentir toutes les émotions qui traversent les personnages. Il faut dire que l'auteur a su les retranscrire si finement qu'il est impossible de passer au travers. Et je trouve qu'il a bien fait d'utiliser cette narration à la troisième personne, cela m'a permis de garder de temps en temps une certaine distance avec les protagonistes qui n'est pas du tout négligeable quand les situations sont très pesantes émotionnellement.

 

Je n'ai vraiment trouvé aucun point négatif à ce roman. Il est très bien écrit, il n'y a pas de longueurs, il est entrainant, ce n’est pourtant pas un livre où le suspense doit être roi comme dans un polar, mais il y a une certaine tension tout de même qui fait qu’on n’a pas envie de quitter l'histoire. Beaucoup d'émotions, je ne suis pas prête d'oublier Alex. C’est un personnage qui restera dans mon cœur.

 

Ce livre est le second roman de Philippe Dester et c’est une réussite, tout comme le premier. Je vais continuer à suivre cet auteur pour lire ses prochains romans. Je ne peux vraiment que vous conseiller de le découvrir vous aussi et de lire ses romans. Ils font partie de ces petites pépites littéraires que l'on prend plaisir à relire. Si vous aimez les belles histoires, sensibles, émouvantes, ce livre est pour vous. Et ce que j'ai vraiment aimé ici  aussi, c’est la façon qu’a eu l’auteur de rendre complètement réelle une notion totalement irréelle ou du moins qu'on ne peut pas prouver d'exister. Car, je me plais à penser que les personnes chères et malheureusement disparues, continuent à nous observer de l’au-delà et à nous aider dans notre vie. Je parle très souvent à mon père, mort déjà depuis trop longtemps, et j'ai besoin parfois de penser que dans un souffle de vent, il y a sa présence. Je suis quelqu’un de très cartésien, et je sais qu’il n’y a plus rien après la mort, mais parfois, je me réconforte en pensant que l'esprit de mon père n'est pas très loin…

Vous voyez, cette histoire peut nous faire partir dans des pensées de notre vie quotidienne. Et j'aime quand mes lectures ont ce pouvoir de me distraire par ce qu'elles racontent, mais aussi de me faire réfléchir sur l'existence et penser à mes propres valeurs que je pensais acquises. Et à noter, pour conclure, la très jolie couverture qui reflète parfaitement l'histoire et toute la poésie qu’elle véhicule…il va s'en passer des choses sur ce banc !

 

N’hésitez pas à lire cette jolie histoire et à découvrir Philippe Dester. Et à visiter son blog, où il parle de sujets variés et très intéressants et où il y a de très jolies photos.

De mon côté, je vais continuer à le suivre en espérant qu’il publiera à nouveau bientôt une nouvelle histoire.

 

Je tiens à le remercier pour ce très bon moment passé en sa compagnie et en celle de ses personnages. Et un grand merci également aux éditions du Saule de m'avoir permis de découvrir cet auteur.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
P
Waouh! Je suis très touché par cette note de lecture qui me semble venir du cœur. Je suis très content de savoir que le nouvel Alex, 4 ans plus vieux, arrive à toucher des gens. Rien ne peut me faire plus plaisir. Voilà le but de l'écriture d'un roman : arriver à toucher les lecteurs. Si c'est chose faite, j'ai tout gagné.
Merci mille fois pour cette excellente note de lecture.

Alors, non, il n'y aura pas de suite à l'histoire d'Alex, du moins je ne le pense pas.
Et puis, un scoop : je suis en train d'écrire un roman qui me touche de près, mais il me faudra sans doute du temps pour le terminer, le peaufiner et trouver un éditeur. Alors, rendez-vous dans...pas mal de mois.
Répondre
M
Je me doutais qu'il n'y aurait pas de suite. J'ai été ravie de rencontrer Alex et de le laisser là où il est maintenant..
Je reste à l'affût, je serai là même si c'est dans pas mal de mois...bonne écriture !