Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Marie-Nel lit

La vie est facile, ne t'inquiète pas de Agnès Martin-Luand

27 Décembre 2019 , Rédigé par Marie Nel

La vie est facile, ne t'inquiète pas de Agnès Martin-Luand

Publié aux éditions Michel Lafon

 

 

Résumé :

 

Depuis un an que Diane est rentrée d'Irlande, elle a tourné la page sur son histoire tumultueuse avec Edward, bien décidée à reconstruire sa vie à Paris. Avec l'aide de Félix, elle s'est lancée à corps perdu dans la reprise en main de son café littéraire.
C'est là, aux "Gens heureux lisent et boivent du café", son havre de paix, qu'elle rencontre Olivier. Il est gentil, attentionné, et surtout il comprend son refus d'être mère à nouveau. Car Diane sait qu'elle ne se remettra jamais de la perte de sa fille.

Pourtant, un événement inattendu va venir tout bouleverser : les certitudes de Diane quant à ses choix, pour lesquels elle a tant bataillé, vont s'effondrer les unes après les autres.

Aura-t-elle le courage d'affronter un autre chemin ?

 

 

À propos de l'auteure :

 

Après six ans d'exercice en tant que psychologue clinicienne dans la protection de l'enfance, Agnès Martin-Lugand se consacre désormais à l'écriture. Elle fait aujourd'hui partie des auteurs les plus lus en France. Son premier roman, Les gens heureux lisent et boivent du café (Michel Lafon, 2013), a connu un immense succès auprès du grand public. Il est suivi de Entre mes mains le bonheur se faufile (2014), La vie est facile, ne t'inquiète pas (2015), suite de son premier roman, Désolée, je suis attendue (2016), J 'ai toujours cette musique dans la tête (2017) et À la lumière du petit matin (2018), toujours chez le même éditeur.
Son dernier roman, Une évidence, paraît en 2019 aux Éditions Michel Lafon.

 

 

Mon Avis :

 

C'est le quatrième roman que je lis de Agnès Martin-Lugand. Et plus je la lis, et plus je l'apprécie. Ce livre est la suite de Les gens heureux lisent et boivent du café qui avait été une excellente lecture pour moi. J'avais donc hâte de retrouver les personnages et de continuer leur histoire. Ce que j'ai pu faire grâce à un emprunt à ma médiathèque.

 

J'ai retrouvé avec plaisir Diane et Félix. Le début commence après la fin du premier volet, il n'y a pas de grosse coupure entre les deux. Diane est rentrée en France et se consacre à sa librairie-café. Les affaires vont pour le mieux, elle a réussi à redresser et à stabiliser son commerce. Son année en Irlande est loin d'elle, elle a tourné la page et se reconstruit tout doucement. Bien sûr, elle va toujours tous les lundis sur les tombes de son mari et de sa fille, elle leur parle et leur confie ses pensées et cela lui fait énormément de bien. Elle se sent prête pour vivre une nouvelle relation et ne culpabilise plus. D'ailleurs, elle va rencontrer par hasard un homme très gentil, Olivier, qui va lui faire reprendre petit à petit goût à la vie. Mais il persiste un problème pour Diane, elle ne supporte toujours pas de voir des enfants lors de soirées entre amis, ça lui rappelle à chaque fois sa fille et sa relation avec elle et elle le vit très mal. Olivier est très compréhensif et l'aide énormément. Il accepte le fait que Diane ne veuille plus d'enfant. Leur relation évolue bien, ils pensent même à s'installer ensemble. Mais le passé va refaire surface, aussi soudainement qu'inattendu, et venir perturber Diane dans ce qu'elle projetait de faire. Elle va de nouveau être confrontée au deuil, faisant remonter à la surface de mauvais souvenirs. Comment va-t-elle s'en sortir ? Ça, vous le saurez en lisant ce livre...

 

Moi aussi en tant que lectrice, je me suis posée tout un tas de questions pour Diane. Vous savez, c'est un peu comme si vous retrouviez une amie pour laquelle vous vous inquiétez et qui vous raconte tous les nouveaux événements de sa vie. J'avais envie que tout aille bien pour Diane, elle a déjà pas mal donné dans le malheur et la souffrance et je voulais qu'elle soit enfin heureuse et qu'elle connaisse la paix de l'âme et de l'esprit. Mon attachement pour elle n'a pas faibli avec ce second volet. J'ai été contente de voir qu'elle rencontrait un homme qui lui apporterait l'affection dont elle manque et dont elle a besoin. Olivier est l'homme qu'il lui fallait. Malheureusement, le passé a parfois toujours son mot à dire, et il y a des histoires que l'on a des difficultés à oublier... Dans ce second volet, on est beaucoup plus à Paris que dans le premier, on va également retourner en Irlande et le dépaysement est toujours aussi agréable. J'ai aimé voir évoluer Diane, c'est une femme forte et courageuse.. Et bien sûr, j'ai aimé retrouver Félix, son partenaire à la librairie. Il est très protecteur avec elle. Il amène une touche d'humour dans le texte qui fait du bien et aère l'esprit. Bien sûr, certains personnages que l'on a rencontrés dans le premier volet font leur retour également, j'ai été touchée par ce qui leur arrivait et je me suis rendue compte que j'avais aussi de l'affection pour eux.

 

Cet attachement aux personnages vient de l'histoire, mais est renforcé par le choix narratif de l'auteure qui se fait à la première personne du singulier. J'aime beaucoup l'emploi de ce « je » dans les roman, il me permet de rentrer encore plus dans la peau du personnage principal, de ressentir au plus près ses émotions, de rentrer dans sa tête et d'être au plus près de lui et de ses pensées. Et là, je me suis sentie vivre tout près de Diane, comme si j'étais son ombre. Agnès Martin-Lugand travaille bien tous ses personnages et la psychologie de chacun. Certains ont des fêlures, des blessures qu'ils cachent derrière une carapace. D'autres semblent plus fragiles et révèlent une force insoupçonnée devant les épreuves. Je les ai tous aimés. Et tout cela baigne à la fois entre Paris et l'Irlande, entre la ville et la campagne irlandaise avec ses plages, la mer et ses vagues, les embruns. On sent très bien le contraste entre ces deux lieux en lisant, la différence du rythme de vie d'un côté ou de l'autre qui fait d'ailleurs que l'on préfère l'un ou l'autre selon ses goûts. Et comme dans le premier volet, je me suis retrouvée à envier Diane qui fait un métier que j'aurais adoré faire, travailler dans une librairie qui en même temps divertit ses clients en leur servant à boire, en leur proposant des thèmes ou des ateliers pour les enfants. Cela aurait été mon idéal de travail...

 

Le tout emmené par la plume de Agnès Martin-Lugand, fluide, sensible, accessible. Je suis rentrée très vite dans le roman, il m'a été difficile de le lâcher, juste ce qu'il faut pour mes obligations, et j'avais toujours très envie de le reprendre pour poursuivre ma lecture. Les événements nous rendent addictifs, j'ai eu envie de savoir ce qui allait se passer pour Diane. J'ai beaucoup aimé le chemin que lui fait prendre son auteure avec une très belle fin porteuse d'espoir. Vous allez me dire que pour ce genre de roman, on se doute toujours un peu de comment cela va se terminer, c'est vrai, mais ce que moi je trouve intéressant, c'est de voir quel chemin prend l'auteure pour y arriver et tout ce qu'il peut nous faire ressentir comme émotions. On sent d'ailleurs la formation de psychologue de l'auteure dans sa façon de construire la personnalité de ses héros et de décortiquer tout ce qu'ils peuvent vivre au fond d'eux.

 

Ce second volet peut très bien se lire sans avoir lu le premier. Peut-être, vous n'aurez pas tout le poids et la valeur de certains faits, mais cela ne vous empêchera pas du tout de comprendre les événements de celui-ci. L'auteure rappelle avec légèreté ce qu'il s'est passé dans le premier. Maintenant, pour mieux comprendre Diane, sa personnalité et ce qu'elle a vécu, il vaut tout de même mieux avoir lu le premier. C'est mieux également pour ne pas gâcher la surprise du final.

Je suis ravie et enchantée de cette lecture que j'ai beaucoup aimé. Je ne peux que vous la conseiller si vous ne connaissez pas encore l'auteure et ses écrits. J'ai passé un très bon moment, j'ai lu rapidement, ce livre m'a permis de me déconnecter de mon quotidien, de me faire passer un bon moment hors du temps, et c'est tout ce que je recherche dans mes lectures. Ce roman me conforte dans mon appréciation de Agnès Martin-Lugand que je continuerai à la lire avec grand plaisir.. J'ai emprunté ce livre à ma médiathèque, mais je compte bien me l'acheter, ce sont des livres que j'aimerais avoir dans ma bibliothèque et que je prendrai plaisir à relire. Ils ont, en plus, tous des titres si évocateurs et qui résonnent dans notre vie à chacun.

 

Mon blog est trop petit pour que Agnès Martin-Lugand lise ce retour mais je lui transmets par les ondes un très grand merci pour ce très bon moment en compagnie de Diane et les autres, que je n'oublierai pas de sitôt.
 

 

 

 
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article