Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Marie-Nel lit

À juste titre par Céline David

4 Juillet 2019 , Rédigé par Marie Nel

À juste titre par Céline David

Publié en Auto-Édition

 

 

Résumé :

 

Lise n’a rien des personnages des romans qu’elle lit avec passion. 
Le monde réel ? Elle l'observe et le dissèque avec minutie, peinant à y trouver sa place.
À chacun de ses trajets dans le métro parisien, elle imagine la vie des habitués. Lorsqu'apparaît cette fascinante voyageuse, penchée chaque soir sur des livres aux couvertures de papier kraft, Lise veut en savoir davantage. Ses recherches vont la conduire au-delà de sa timidité, jusqu’à elle-même.

 

 

Mon Avis :

 

Au premier abord, c’est la couverture qui m'a attirée. Aimant les livres, une photo les représentant ne peut que me plaire. Le résumé ensuite a fini de faire le travail et m'a donné envie de découvrir ce texte et son auteure.

 

J'ai ainsi fait la rencontre de Lise, une jeune femme qui prend le métro régulièrement pour faire ses trajets. Elle est d'une nature très timide et enfermée sur elle-même. Du coup, elle s'amuse à imaginer les vies de ceux qu’elle croise dans le métro, ce qu'ils font comme métier, ce qu'ils ont comme loisir. C’est son passe-temps préféré. Jusqu’au jour où elle voit une femme assise en train de lire un livre. Ce n'est ce fait qui la fascine, c’est surtout que rien ne peut ébranler cette femme, elle reste assise à lire son livre, peu importe ce qu'il se passe autour d'elle. Une autre particularité, est qu’il est très difficile de savoir ce qu'elle lit. En effet, son livre est recouvert d'un papier kraft, on ne voit ni le titre, ni la couverture. Tout cela est bien intriguant pour Lise. Et ça le devient encore plus lorsque la femme oublie son livre sur son siège. Lise ne pourra s’empêcher de prendre ce livre pour ainsi en apprendre plus sur cette personne. Et sa quête va la mener de surprises en surprises, elle va découvrir un monde livresque étonnant.

 

J'ai beaucoup aimé suivre Lise dans cette recherche d’identité. Elle va découvrir une librairie hors du commun, j'aime beaucoup ce concept qui fait choisir une lecture selon son contenu et non son contenant. Je ne pense pas qu'un tel lieu existe, si c’était le cas, j’aimerais beaucoup m'y rendre. Cela doit être une expérience géniale à vivre. Je ne vous révèle pas totalement ce que c’est, la surprise lors de la lecture ne sera que plus appréciée, et cela fait rester un peu dans le concept de la librairie. En tout cas, le titre du roman prend alors tout son sens.

Mis à part ça, Lise est un personnage intéressant qui va se transformer petit à petit. D'une personne très timide et renfermée, elle va devenir une jeune femme ouverte, qui ose prendre la parole devant un auditoire. Madame Timidité, comme elle l’appelle, ne va ainsi plus avoir le dessus et laisser place à une personne qui s'exprime davantage. Sa rencontre avec Antoinette et Marie va beaucoup l'aider. Par amitié pour elles, elle va affronter ses démons et être quelqu’un sur qui on peut compter.

Céline David fait passer de beaux messages à travers l’histoire de Lise avec des thèmes tournant autour se l'acceptation de soi, de la résilience, du partage, de l’amitié. Il est très difficile de rester insensible à ce que vivent ces femmes. Elles sont pleines d’humanité, de bonté, elles ont des histoires de vie différentes et qui, pourtant, se rejoignent à certains moments. Ce sont des femmes que l'on peut rencontrer dans la réalité et que j'aurais aimé avoir comme amies.

 

Le tout emporté par la plume de Céline David, très fluide, d'une grande sensibilité et poétique. Les descriptions des personnes prenant le métro sont intéressantes. Lise va découvrir un carnet, et l'auteure va retranscrire quelques pages de celui-ci. Ce sont de belles réflexions sur l’écriture, l’écrivain, le monde dans lequel il évolue. C’est un texte dans le texte. L'auteure a très bien décrit les différents sentiments qui traversent chacune des femmes selon leurs expériences de vie. C’est une lecture qui fait réfléchir sur la vie, sur les messages que l'on veut transmettre.

Le texte est raconté à la troisième personne du singulier, et pourtant, ça n’empêche pas de ressentir ce que vivent chacun des personnages. Le début est un peu plus lent que le reste, on est plus dans de la contemplation des autres dans le métro, mais surtout l'auteure nous place son personnage principal dans l'histoire, pour mieux nous préparer à la suite et pour comprendre aussi ses réactions. À partir du moment de la découverte de ce lieu que je trouve extraordinaire, la lecture devient plus accrocheuse et palpitante.

 

Je ne peux vraiment pas vous en dire plus. Le roman est en plus assez court. Mais en tout cas, si un jour, un lieu comme celui qui existe dans ce roman voit le jour, je pense que je ne pourrais pas m’empêcher de m'y rendre. Cela doit être une expérience hors du commun à vivre. Céline David a fait preuve d'une belle imagination pour créer cet univers, une idée intéressante, c’est certain.

 

Pour conclure, j'ai passé un bon moment avec Lise, Antoinette et Marie. Ma lecture fut rapide car je me suis vite immergée dans l’histoire et j'avais envie de voir comment les personnages allaient évoluer. La fin est belle, ouverte à notre imagination de lecteurs.

Un livre qui parle de livres et d'amour de la lecture. Pour tous les amoureux du livre, de l’objet, de son odeur et de sa forme. Une lecture très intéressante que je vous recommande.

Un grand merci à Céline David pour cette belle réflexion et cette sorte d'hommage à tous les lecteurs

Merci également de m’avoir proposé ce roman via le site Simplement Pro. Je ne sais pas si je l'aurais lu autrement, je ne l'avais pas encore vu passer sur les réseaux sociaux et il aurait été dommage de louper ça. J'aime sortir des habitudes de lecture et découvrir des écrits moins connus.

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article