Sansonnets, un cygne à l'envers...Cent sonnets insignes allant vers...de Pierre Thiry

Publié le par Marie Nel

Sansonnets, un cygne à l'envers...Cent sonnets insignes allant vers...de Pierre Thiry

Publié chez Books on Demand

 

 

Résumé :

 

Ces cent sonnets sont des sourires qui te sont adressés. Ils ont été écrits lorsque j'avais du temps : à l'arrêt d'autobus, sur le quai de la gare SNCF, dans un train, sur une terrasse de café, dans une salle d'attente, sur un coin de table durant un repas ennuyeux, dans mon bureau, dans un magasin de chaussures, en discutant avec ma coiffeuse, en attendant un dessert au restaurant, en marchant en forêt, en essayant une nouvelle chemise, en lisant un livre, en marchant sous la pluie, en savourant un concert, en rêvant devant un arbre, en écoutant converser les sansonnets au-dessus de l'étang des cygnes... Où mènent-ils? Vers la recette de... ...de quoi? Ouvre, explore et tu verras...

 

 

Mon Avis :

 

C'est en premier lieu le titre et la couverture qui m'ont tout de suite interpelée. Il y a bien un cygne à l'envers en photo comme il est écrit dans le titre, et le jeu de mot de celui-ci m'a séduite « Sansonnets, un cygne à l'envers = Cents sonnets insignes allant vers », j'ai trouvé cela très recherché ! Pierre Thiry n'a d'ailleurs pas fini de me surprendre puisque ces sonnets sont tous du même acabit, des jeux de mots, de lettres, comme ce premier sonnet qui, en guise de préface, le titre « Le pré face ». Il est vraiment un virtuose dans ces jeux. Pour exemple, j'aime particulièrement le sonnet 5 :

Ici flottaient trois sansonnets..

Comment ? Trois sansonnets qui nagent ?

Vous m'auriez dit 'ils sont en cage !! »

J'aurais gémi dans cent sonnets.

 

Mais trois étourneaux dans l'étang

Qui se pavanent, jouent au cygne,

Quel augure en tirer?Quel signe ?

C'est étrange, c'est déroutant.

 

Le sansonnet n'est point canard

Il n'est pas palmé des panards.

Pourquoi nagez-vous sansonnets ?

 

Ils n'ont pas répondu...Bizarre...

Ils sifflotaient dans l'eau, musards.

J'ai donc pondu ces cent sonnets...

Le recueil comporte effectivement cent sonnets, qu'il a très bien écrits puisqu'ils contiennent tous deux quatrains et deux tercets, il a très bien respecté la forme, le contenu aussi d'ailleurs puisque tous les vers riment et sont de même longueur. Les phrases qu'ils forment, quant à elle, sont parfois drôles, parfois elles racontent une histoire. Comme il le dit lui-même dans le résumé, il s'est inspiré de scènes dont il a pu être témoin dans la vie de tous les jours, donc certains sonnets se passent dans un train ou à l'arrêt d'un bus, ou encore à la caisse d'un supermarché. Certains se racontent sur plusieurs sonnets, les phrases du dernier sont reprises au début du suivant. D'autres encore sont construits avec en première lettre, celle du titre, je m'explique :

Pour le sonnet 35, le titre est «  Léon Bloy, mic mac », et bien, les premières lettres de chaque ligne reprennent chaque lettre du titre :

Le vieux Bloy, maëlstrom braillard

Epuisait sa phrase au gueuloir :

Ouste ! Allez ! Sortez du plumard !

Narrez la vie de Marchenoir !

Ce qui forme bien « Léon »...j'ai vraiment trouvé ça épatant, car il faut de l'inspiration pour pouvoir créer un texte qui ait du sens à partir d'un titre !! Et il a réitéré cela dans d'autres sonnets !

De plus, Pierre Thiry fait preuve d'une culture très riche, il cite beaucoup d'auteurs connus ou moins, Maupassant, Flaubert, mais aussi Léon Bloy, Charles Soullier, etc... Dans la postface, il nous explique avec beaucoup d'exemples et de citations d'auteurs comment sont construits les sonnets et d'où viennent-ils, qui en a écrits. Il nous parle également des siens, comment et pourquoi il les a écrits. Il nous explique aussi comment écrire un roman à partir d'un sonnet, c'est un peu caricatural, mais après tout, pourquoi pas, c'est une idée comme une autre ! Je me demande s'il fera un roman de ces cents sonnets !

Moi qui n'ai plus lu de poésie bien écrite depuis mes études littéraires, cela m'a rappelé de bons souvenirs, et j'ai pris un grand plaisir à me plonger dans ces vers qui sortent de l'ordinaire, drôles ou plus sombres, avec des mots tournés dans tous les sens, certains sont plus « classiques », ce fut en tout cas, pour ma part, un régal de lire ce livre. J'ai hâte de découvrir l'auteur dans un autre registre, puisqu'il est l'auteur d'un roman « Le mystère du Pont Gustave Flaubert » (il en est question d'ailleurs dans un des sonnets), et celui-ci me tente bien aussi !!

Je vous conseille donc la lecture de ce recueil, même si vous n'êtes pas habitués à ce genre de lecture, je suis sûre que vous y prendrez du plaisir tout de même !!

Je tenais à remercier Pierre Thiry qui m'a envoyé son recueil en format papier. Cela donne pour moi encore plus de valeur aux sonnets et permet de mieux les déguster au hasard de tourner les pages...

 

 

Commenter cet article