Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Marie-Nel lit

Chicago Requiem de Carine Foulon

22 Septembre 2017 , Rédigé par Marie Nel

Chicago Requiem de Carine Foulon

Publié aux Éditions Dreamcatcher

 

 

Résumé :

 

À la fin de l’année 1923, un corps est repêché dans le fleuve Chicago.
Les années qui suivent, chaque mois, à la même date, un homme arpente les allées du cimetière.
Il vient fleurir la tombe de la victime.
Comment celle-ci a-t-elle filé sa corde ?
L’histoire commence deux ans plus tôt, en 1921.
Elle relate les événements qui ont conduit au drame.

 

 

Mon Avis :

 

Le résumé de ce roman est vraiment énigmatique, je me rends compte à quel point il l'est une fois finie ma lecture ! Plusieurs ingrédients sont réunis pour que je sois attirée par cette histoire, les années 1920, à Chicago, un corps repêché...tout cela fleure bon le roman policier et la couverture m'a tout de suite fait penser à la série « Les incorruptibles », bref de quoi me régaler !

Tout commence en 1921 où nous faisons la connaissance de Suzan, William, Eileen et Richard, deux couples où l'on se rend vite compte que la femme de l'un trompe son mari avec celui de l'autre. Puis, au chapitre d'après, nous sommes projetés en 1922, où c'est Meredith qui rentre en scène, la sœur de William, une femme prête à tout pour se venger des cinq années qu'elle vient de passer en prison. Malgré son rang, elle travaille avec la pègre de Chicago, possède des maisons closes, et est de mèche avec un certain Al Capone ! Un bref retour dans le passé, en 1916, pour nous parler du premier mariage de Meredith, qui ne dura pas d'ailleurs, et nous expliquer la femme calculatrice qu'elle est, le pourquoi de ces années en prison, et sa vengeance contre celui qui l'a dénoncée, son frère William. Suzan est mariée à celui-ci, c'est une actrice, maladive, qui n'est pas remontée sur les planches depuis un moment. Un autre couple dont je n'ai pas encore parlé, Edward et Rose, lui est acteur, elle est belle et ils sont très amoureux l'un de l'autre. Edward connait Suzan, ne la supporte pas beaucoup. C'est le seul couple à peu près « équilibré » dans tout ce lot de personnages !

On assiste aux déboires de chacun, les vies des uns se mêlant un peu plus à celle des autres. William et Suzan ont deux adorables garçons, Eileen et Richard, une fille. Mais plane toujours au-dessus d'eux la menace de la vengeance de Meredith.

On peut comparer le début du roman à un véritable vaudeville, une pièce de théâtre, avec des décors qui changent, des personnages qui entrent en scène, sortent. C'est vraiment impressionnant la façon dont l'auteur a mis en scène toutes ces personnes. Malgré leur nombre, on ne s'y perd pas du tout, les événements s'enchainent très bien, on suit les méandres de chacun, jusqu'au drame, où là, tout est bouleversé, certaines vérités éclatent, certaines personnes se révélent sous leur vraie jour. À partir de ce moment du roman, celui-ci prend une toute autre tournure. Le lecteur se doute plus ou moins qui a commis le crime, mais suivre les protagonistes est vraiment intéressant.

Tous les personnages sont vraiment très bien travaillés, très bien décrits que ce soit au niveau de leur caractère qu'au niveau vestimentaire. J'ai beaucoup aimé les différences entre chacun d'eux, la tristesse de Suzan, puis sa renaissance, le pardon et l'amour éperdu de William, la douceur de Rose, le sang froid d'Edward...Mais comme dans tout film, il y a aussi les seconds rôles, tenus ici par les gouvernantes, Nelly et sa fille Mary, et aussi les enfants de Suzan et William. Ils apportent une touche de plus au réalisme de l'histoire. L'ambiance est fantastique, on se croirait projeté presque un siècle en arrière ! L'auteure a très bien su retranscrire l'atmosphère de Chicago dans ces années là, où les gangsters couraient les rues, où la prohibition était reine, où les salles de jeux étaient cachées et les maisons closes fleurissaient, avec des prostituées pas toujours « réglementaires ». L'auteure met également l'accent sur le changement vestimentaire des femmes, les jupes qui raccourcissent, les cheveux aussi, coupés à la garçonne. Tout ceci est vraiment très important, cela donne énormément de probabilité, j'ai pensé plus d'une fois être au cinéma plutôt que lire un roman !

La lecture est dense et rythmée, le style de l'auteure est très bon. Elle a su faire courir le suspense tout le long des pages, les chapitres concernent l'un ou l'autre des personnages, ce qui donne des points de vue différents et intéressants. Et le petit plus que j'ai aimé vers la fin, et qui a rendu ma lecture encore plus addictive, c'est lorsque l'auteure écrit un chapitre terrible, et que l'on remonte cinq jours plus tôt dans le suivant pour expliquer le déroulement. Seulement, tout le temps où j'ai lu les faits qui se sont déroulés pendant cette période, je me demandais ce qui allait bien pouvoir se passer dans la suite de ce fameux chapitre si atroce !! Je peux dire que là, elle a fait fort !! d'ailleurs le final est vraiment très bien mené, c'est un happy end sans en être un, et j'aime bien quand tout n'est pas toujours résolu.

Chicago Requiem est un roman mélangeant les genres, de la romance, de l'Histoire, du thriller, du suspense, il y a de tout !! et ça j'adore, car tout est bien mélangé, certains personnages sont attachants, d'autres détestables, mais ils ne sont pas irréprochables, ce ne sont pas des gentils et des méchants, chacun d'eux a sa part de noirceur dans ses gestes ou ses paroles, c'est vraiment le reflet d'une famille comme il en existe souvent avec les jalousies des uns, les réussites des autres...

Pour conclure, je ne peux que vous recommander ce roman. J'ai passé un très bon moment de lecture, malgré la densité, le nombre de pages, je l'ai lu très vite, car il est très addictif, il se passe tout le temps quelque chose, on ne peut pas s'ennuyer. De plus, Carine Foulon a dû faire un travail de recherche non négligeable car tout est vraiment très précis, que ce soit sur Chicago et son vécu, sur l'habillement, sur la mode, sur les décors, sur les mœurs. Je la félicite également pour cela !

Je la remercie pour cet agréable moment de lecture avec tout ce petit monde, j'espère retrouver sa plume dans un prochain roman, je l'apprécie beaucoup !

Et merci au webzine les Rebelles qui, grâce à leur partenariat avec les Éditions Dreamcatcher, m'ont permis de lire et découvrir ce roman.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article