Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Marie-Nel lit

Héritage Mortel de Daniel Borgis

20 Août 2017 , Rédigé par Marie Nel

Héritage Mortel de Daniel Borgis

Publié chez Rebelle Éditions

 

 

Résumé :

 

Un décès. Un testament. Trois frères. Un meurtre ! Mais qui a été tué ? Qui a tué ? Le mystère reste entier...

 

 

Mon Avis :

 

Le résumé est tellement énigmatique, que pour une fan de thriller et de policier comme moi, je ne pouvais que me plonger dans ce roman. De plus, la couverture donne un côté sombre, une ferme, la nature, un ciel surchargé de nuages sombres, toute l'ambiance est retranscrite ici ! Je félicite l'illustratrice, Karin M., pour son travail !

J'avoue avoir toujours une appréhension lorsque je commence un roman policier, va-t-il y avoir du suspense, va-t-il répondre à mes attentes, ne vais-je pas deviner trop tôt qui est le coupable, les indices ne vont-ils pas être trop voyants.. j'aime quand le suspense est entier et me faire rouler dans la farine par l'auteur et son scénario. C'est le cas ici ! Daniel Borgis ne m'a pas déçue du tout, du tout ! J'étais carrément sur les fesses lorsqu'il a dévoilé le criminel ! Il a bien su mêler les pistes, et embrouiller mon esprit, mais même sans ça, difficile de deviner !

Le résumé reflète parfaitement le suspense du roman ! Que de mystère n'est-ce pas lorsqu'on le lit ? Il s'agit donc de l'histoire, effectivement, de trois frères. Deux vivent dans l'exploitation familiale et s'occupent de la ferme, le troisième vit en ville, à Lyon, et gère une société. Le père de ces trois hommes meurt, d'une longue maladie, un père que les deux fils Clovis et Joseph détestent, ils ne sont aucunement attristés de sa mort. Il faut dire que ce fut un père très dur, il battait ses enfants à la moindre peccadille, pourtant ils ont toujours aidé à la ferme, leur mère ne les a jamais défendus. Par contre, le cadet de la fratrie, Rémi, a reçu tous les honneurs de la part de son père, il a pu faire des études, n'a jamais aidé à la ferme (il n'en était pas question) et a pu faire carrière. Une grosse préférence donc pour celui-ci au détriment des deux autres. Qui dit décès, dit forcément héritage, et à la lecture de celui-ci chez le notaire, le ton monte entre les frères, le père ayant décidé de privilégier Rémi par rapport à Joseph et Clovis. Ceux-ci sont vraiment en colère, ils voient leur monde se désagréger...La vie de Rémi est loin d'être si tranquille que leurs frères le pensent, il mène la grande vie à Lyon, il gère plusieurs entreprises, il a une maîtresse, mais aussi d'autres femmes d'une nuit, sa situation financière n'est pas si florissante que cela vu qu'il flambe beaucoup... Les décès s'enchaîne dans la petite commune où vivent les frères, leur mère s'est laissée mourir, s'en voulant de n'être pas intervenue dans l'éducation de ses fils, s'accusant de la situation de ses enfants...jusqu'au meurtre de...

Eh non, je ne vous dirai pas qui est retrouvé assassiné ! Comme moi, vous vous en douterez un peu, ce ne sera pas une surprise, mais il y a tellement de personnes qui en veulent à cette personne, que tout s'emmêle, chacun ayant des alibis pour le moment du meurtre, et chacun ayant des raisons de commettre ce meurtre, car il faut bien dire qu'il arrange beaucoup de monde, alors le travail des gendarmes est loin d'être facile ! Ils vont avoir du fil à retordre avec tout ce petit monde, vont découvrir des secrets.. et parfois, une petite phrase dite tout simplement peut avoir de grosses conséquences !

Le premier tiers du roman pose les bases, l'auteur nous présente les différents personnages, leurs vécus, leurs situations amoureuses, familiales, financières. Tout est bien décortiqué, l'ambiance du village avec le sempiternel bistrot où tous les commérages ont lieu et vont bon train. Ce n'est pas du tout ennuyeux à lire, bien au contraire, et ça donne vraiment une bonne idée de l'atmosphère du roman et surtout de ce qu'il va suivre. Car une fois que le meurtre est commis, les choses sérieuses commencent, l'auteur raconte tout à travers les deux gendarmes qui mènent l'enquête et on se laisse prendre par elle, plusieurs pistes sont menées activement. Comme plusieurs personnes en voulaient au mort, on ne sait plus où donner de la tête, j'ai pensé que c'était untel, mais les preuves de leur présence ailleurs met le doute, ensuite l'autre a un alibi aussi...oh la la quel casse-tête au bout d'un moment !! mais ce n'est pas pour me déplaire, bien au contraire, j'aime quand je n'arrive pas à deviner..et j'ai été vraiment très surprise par la fin, et surtout par la révélation de l'assassin, alors là, je ne m'y attendais pas !! chut..je dis rien...ce serait vraiment trop dommage !

Trouver un défaut à ce roman ? Euh...oui j'en ai un, il s'est laissé lire trop vite ! En vérité, ce n'en est pas un, j'ai adoré le suspense, la construction du roman, l'histoire en elle-même, qui pourrait malheureusement faire partie des « faits divers » des journaux régionaux. La région savoyarde et lyonnaise est très bien dépeinte, la connaissant un peu, je m'y suis retrouvée. J'aime beaucoup le style de Daniel Borgis, alternant entre le franc-parler des villageois et paysans et un style plus soutenu lorsqu'il narre. J'ai pris beaucoup de plaisir à lire ce roman, un nouvel auteur que je vais prendre plaisir à suivre, j'espère qu'il va de nouveau écrire un livre tel que celui-ci !

Je ne peux que vous le conseiller, vous verrez, vous ne décrocherez pas tant que vous ne saurez pas qui a tué !! Un grand merci à Rebelle Éditions qui, grâce à la plate-forme Simplement Pro, m'a permis de passer un très bon moment de lecture et découvrir ce que cachaient ce résumé et cette couverture énigmatique.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article