Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Marie-Nel lit

Un été invincible de Alice Adams

15 Juillet 2017 , Rédigé par Marie Nel

Un été invincible de Alice Adams

Publié aux Éditions Albin Michel

 

 

Résumé :

 

Benedict, Eva, Sylvie et Lucien sont inséparables depuis leurs années de fac à Bristol. Leur diplôme en poche, ils vont, pour la première fois, se disperser. Eva part à Londres où l'attend un poste dans la finance ; Benedict reste à Bristol pour préparer son doctorat. Quant à Sylvie et Lucien, fidèles à leurs rêves, ils entament une vie plus bohème, faite d'art et d'aventure.

À l'approche de la trentaine, leurs liens autrefois si forts se distendent. Le temps qui passe les éloigne les uns des autres, leurs routes divergent. Pourtant ? Leurs chemins vont à nouveau se croiser et faire revivre le souvenir de l'« été invincible » qui les a liés à jamais.

 

 

Mon Avis :

 

J'ai pu découvrir ce roman grâce à un concours sur Babelio, et en même temps une nouvelle auteur avec un style très fluide, un vocabulaire très riche et une façon de raconter très plaisante.

On suit la vie de Benedict, Eva, Sylvie et Lucien pendant vingt années. Ils ont vingt ans au début du roman, ont réussi chacun leur diplôme dans les spécialités souhaitées. Ils forment un groupe très soudé, Sylvie et Lucien sont frère et sœur, et ne quittent jamais Benedict et Eva. C'est une histoire d'amitié entre eux, rien de plus, même si Eva a des vues sur Lucien. Ils vont devoir se séparer pour mener chacun leurs vies. Eva va partir à Londres pour un travail dans le milieu de la bourse et la finance, Benedict continue ses études pour pouvoir réaliser son rêve de travailler au CERN, Sylvie et Lucien partent les deux découvrir le monde, ce sont les moins terre-à-terre des quatres amis. La vie va s'écouler ainsi, les transformant tous peu à peu, les séparant aussi, leur travail prenant beaucoup de place dans leur emploi du temps.

C'est surtout Eva qui est le plus mise en avant dans le roman. Elle se transforme radicalement, elle brasse beaucoup d'argent, elle a un autre style vestimentaire, et pour elle, ne compte que le travail, faire toujours mieux et plus. Ses amis ne la reconnaissent pas. Elle essaie d'entretenir les relations avec eux, elle est secrètement amoureuse de Benedict, mais lorsqu'ils s'en rendront compte tous les deux et voudront se l'avouer, Benedict sera sur le point de se marier. Ce qui va creuser un peu plus le fossé entre eux. Sylvie essaie de survivre, Eva l'aide le plus possible. Lucien fait dans l'événementiel et organise des fêtes où drogue et alcool sont très présents.

Au fur et à mesure où les années passent, le fossé se creuse entre eux, jusqu'à ce que plusieurs événements dans la vie de chacun fassent qu'ils se rapprochent tous petit à petit. Alice Adams a très bien analysé la vie en général au travers de ces quatres personnes différentes par leur travail ou leur façon de penser mais reliées par une amitié indéfectible. Elle a également suivi l'évolution des années, le passage à l'an 2000, les bouleversements et catastrophes mondiaux. Elle a fait un énorme travail au niveau de la bourse et de son langage, pas toujours évident pour une novice de tout comprendre, mais Alice Adams a su simplifier au maximum tout en gardant le vocabulaire riche de ce milieu. Elle a également bien retranscrit les questionnements de tout à chacun sur la vie, sur la réussite sociale ou amoureuse, et ce regard que l'on porte sur notre vie lorsque les 40 ans se profilent, où l'on fait le point sur ce que l'on a fait ou pas, ce que l'on a raté ou réussi, et où une certaine sagesse s'installe et fait qu'on se rend compte qu'il y a encore plein de bons moments à vivre. La vie ne se voit pas de la même façon à 20 ou à 40 ans et l'auteur l'a bien souligné, entraînant ainsi une certaine réflexion.

Un très beau roman sur la traversée de la vie, sur les bouleversements qu'elle implique, et sur les liens amicaux qui subsistent malgré les aléas. Tout ceci très bien écrit, très rythmé, les chapitres nous menant à chaque fois un peu plus loin dans le temps, on ne peut que s'attacher à ces quatre personnes. L'auteur a rendu un très bel hommage à l'amitié, c'est le mot maître de ce roman. J'ai passé un très bon moment avec Eva, Benedict, Sylvie et Lucien, beaucoup de passion, mais aussi un zeste d'humour, de drame, de joie, de bonheur et d'amour, tout ce qu'il faut pour en faire une très bonne lecture !

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article