Bad Swimmers Tome 2 - Les Charbons Ardents de Geoffrey Bidaut

Publié le par Marie Nel

Bad Swimmers Tome 2 - Les Charbons Ardents de Geoffrey Bidaut

Publié aux Éditions Rebelles

 

 

Résumé :

 

Lorsque les survivants du Lac des Cieux sont invités par une mystérieuse inconnue dans une pension de famille, toutes leurs certitudes s'écroulent : Et s'ils avaient commis une erreur ? Si quelqu'un connaissait la vérité et cherchait à les faire payer ? Enlèvements, cris effroyables dans la nuit et apparitions fantomatiques... de menaces inquiétantes en découvertes sordides, le passé ressurgit, révélant de troublantes vérités.

 

 

Mon Avis :

 

Ce deuxième tome est toujours aussi passionnant que le premier ! Geoffrey Bidaut a réussi le pari de faire une suite aussi haletante et aussi puissante, et ce n'est pas une chose facile de réussir à faire aussi bien, surtout que le premier tome était d'un suspense intenable, avec un final à couper le souffle, j'ai eu du mal à m'en remettre !

Je me suis donc vite plongée dans la suite, je voulais absolument savoir ce qu'il allait bien pouvoir se passer pour les personnages sortis indemnes du Plongeur sanglant. Je ne vais pas trop en dire non plus, je ne voudrais pas spoiler le précédent tome en vous racontant celui-ci.

L'histoire débute six années après les drames et meurtres vécus. Et ici aussi, tout commence par un meurtre d'une cruauté inimaginable ! Deux ou trois jeunes disparaissent et sont tués dans des souffrances atroces. Le Plongeur sanglant est de retour. Le lecteur le sait, mais pas encore les protagonistes du roman ! Les trois rescapés de la folie du premier Plongeur sont invités à passer un séjour à la pension « Les Charbons Ardents », invitation qu'ils ont reçu sur le même genre de carte que l'assassin signait pour ses meurtres, mais cette fois-ci elle est signée « Lady D ». Sur les trois, un s'en veut énormément et culpabilise d'avoir su ce qu'il se tramait, de n'avoir pas dénoncé le ou les meurtriers, et c'est très dur de vivre avec de tels remords, le passé venant toujours le hanter, revoyant les morts lui parler. Une autre personne est également conviée à séjourner dans cette pension. Dans celle-ci, y vivent trois jeunes lycées, Kim, Blaise et Norman. Ils connaissent l'histoire du Plongeur et sont inquiets pour leur trois camarades qui ont disparu. Ils vont être surpris de voir arriver les autres personnes mêlées aux meurtres sanglants d'il y a six ans. Ils vont devoir apprendre à vivre ensemble, car eux aussi vont recevoir d'étranges cartes signées Lady D, et voir certaines ombres courir dans la pension. Celle-ci est tenue par un couple étrange, Ely et son mari. Elle est surtout impressionnable, Kim sachant tirer les cartes, ne lui présage rien de bon.

Tout ce petit monde va devoir cohabiter ensemble, les jeunes se demandant qui était le Plongeur sanglant, a-t-il pu revenir avec un nouveau complice ? Ceux du premier tome ne comprennent pas ce qu'il se passe et pensent à une mauvaise blague de l'un d'eux. La confiance en eux-mêmes en prend un sacré coup. De nouveau, des crimes très sanglants vont avoir lieu, avec cette Lady D qui joue avec leurs nerfs. Ils vont donc décider de s'enfuir tous de cette pension et de se séparer, croyant pouvoir semer le meurtrier, mais c'est sans compter sur l'intelligence ou la folie de ce dernier qui les retrouve très facilement. Les masques se lèvent, les vérités sont dévoilées au grand jour, des manigances insoupçonnables vont avoir lieu, semant le doute chez chacun d'eux et chez moi aussi, simple lectrice !

Le final est une fois de plus percutant, je l'ai pris en pleine face, n'ayant encore rien vu venir. L'auteur a remis dans l'histoire un personnage totalement oublié dans le premier tome, je suis restée une fois de plus épatée par tant d'ingéniosité dans la construction de cette suite qui s'emboite si bien avec le premier tome. Le rythme est toujours aussi rapide, le suspense intense, on passe d'un personnage à l'autre à un simple saut de paragraphe, les flash-backs sont intéressants, certains font revivre des scènes du premier tome sous un autre angle, d'autres racontent la vie de l'un ou de l'autre. Bref, une lecture encore très soutenue, très riche, pas un seul moment de répit, et un final apocalyptique ! Ce deuxième tome est vraiment à la hauteur du premier, Geoffrey Bidaut a vraiment bien su reporter toute l'angoisse créée précédemment et il a surtout réussi à garder le même climat dans les deux tomes. Une belle prouesse, car j'ai souvent été déçue par les suites, surtout quand le premier était aussi haletant !

Je le remercie vivement une fois de plus pour m'avoir fait vivre des moments de frayeur insoutenable, et je remercie également les Éditions Rebelles, qui grâce à leur partenariat avec le webzine les Rebelles, m'ont fait passer un très bon moment de lecture. Je vais continuer à suivre les écrits de Geoffrey Bidaut.

Commenter cet article