L'abîme au bout des doigts de Olivia Billington

Publié le par Marie Nel

Publié chez Nats Éditions

 

 

RÉSUMÉ

 

Ailina et Gabriel sont unis par le sang, mais aussi par un étrange don. D'un simple contact, il repère les meurtriers. D'un simple contact, elle les élimine. Cependant, cette faculté secrète réclame son tribut.
Alors que Gabriel souhaite y renoncer, Ailina en jouit et s'égare... De rencontres en découvertes, sauront-ils faire face au danger ?

 

 

MON AVIS

 

Comme beaucoup, j'ai été attirée par la superbe couverture du roman et le titre un peu mystérieux. Ensuite, aimant les thrillers, un peu moins le fantastique, je me suis lancée dans cette lecture. Celle-ci est intense et se fait très vite tellement les évènements s'enchaînent. Le lecteur rentre directement dans l'histoire, ça ne traîne pas, on a des retours dans le passé pour expliquer certaines choses par la suite. Je me suis juste un peu perdue à certains moments de flash-backs, en me demandant qui parlait ou à quel moment c'était, mais ça ne gêne pas la compréhension plus que cela.

C'est donc l'histoire étrange de Ailina et Gabriel, frère et sœur, qui ont un don très particulier. Quand Gabriel touche une personne, il sait tout de suite si c'est un criminel, Ailina, elle, les tue par ce même contact. Pour qu'elle puisse le tuer, il faut toujours qu'elle soit en présence de son frère. Celui-ci vit très mal son don, il revoit en cauchemar tous les meurtres commis par les personnes qu'il a touchées, il en devient malade, à bout de nerfs, fatigué. Il voudrait faire une pause. Ailina ne l'entend pas de cette façon, elle prend de plus en plus de plaisir à tuer, ce qui inquiète beaucoup son frère. À côté de cela, ils vivent tous les deux une vie privée « normale ». Gabriel est marié avec Nathalie, tous les deux espèrent fonder une famille, Nathalie s'inquiète beaucoup pour son mari. Ailina, elle, est une célibataire qui profite de la vie avec ses amies, jusqu'à ce qu'elle rencontre Joshua, dont elle va tomber éperdument amoureuse ! Joshua, lui aussi, cache un secret. Et lorsqu'il le révèle à Ailina, celle-ci en est enchantée tellement elle est dans sa folie criminelle ! Gabriel va découvrir qu'ils ne sont pas les seuls frère et sœur à avoir ce don. Il va faire la connaissance d'un autre duo qui va lui donner plus d'informations.

C'est là, que moi, en tant que lectrice, j'aurais aimé en savoir plus. Pourquoi ont-ils ce don ? Qui est ce monsieur qui fait les arbres généalogiques des fratries ? Mais c'est vrai qu'il se passe tellement de choses dans le roman, que je l'ai oublié assez vite. Gabriel est un personnage très touchant, les bonheurs et drames qui vont se succéder dans sa vie ne peuvent nous laisser indifférents. On se sent moins attirée par Ailina, mais je pense que c'est dû à sa folie meurtrière, cela la rend froide et insensible, alors que la fin va démontrer le contraire. La fin, d'ailleurs, quel choc! Je ne pensais pas que l'auteur allait nous emmener jusque là, mais après réflexion, c'est le meilleur choix qui s'offrait au personnage, et tout ne peut pas toujours se finir bien ! Le seul hic pour moi, c'est la réaction trop « lisse » des partenaires de Gabriel et Ailina quand ils leur dévoilent leur secret...si mon mari me révélait un tel don, je me demande si je ne l'emmènerais pas chez le médecin pour surmenage, enfin, j'aurais beaucoup de mal à y croire...mais c'est juste un détail dans tout le roman.

L'auteur a très bien su mêler le fantastique au thriller. La dernière partie du roman est haletante, Olivia Billington a su tenir le lecteur en haleine et mener le drame jusqu'au bout sans tomber dans le côté « fleur bleue ». La lecture reste addictive et prenante, j'ai vraiment lu très vite ce roman, et j'ai surtout apprécié le côté dramatique et le final très dur. Ça change des fins où les héros s'en sortent sans égratignures !

J'ai vraiment passé un agréable moment avec Gabriel et Ailina, je remercie Olivia Bilington d'avoir réussi à me faire aimer le côté fantastique du roman, qui d'habitude me lasse très vite. Et merci à Nats Éditions pour leur publication et leur service presse.

L'abîme au bout des doigts de Olivia Billington

Commenter cet article