Ne pleure pas de Mary Kubica

Publié le par Marie Nel

Publié chez Harper Collins le 11 janvier 2017

 

 

RÉSUMÉ

Esther et Quinn partagent un appartement à Chicago. Quand Esther disparaît, Quinn s’aperçoit qu’elle ne sait rien de sa colocataire. Elle laisse derrière elle un désordre qui ne lui ressemble pas. Une lettre, en particulier sème le doute dans l’esprit de Quinn : « sainte Esther », comme elle la surnomme, n’est peut-être pas la personne qu’elle croit…
A 70 miles de là, dans un petit port sur la rive du lac Michigan, Alex Gallo mène une vie bien trop paisible à son goût. Jusqu’à ce qu’il rencontre une mystérieuse étrangère.
A mesure que Quinn accumule les indices inquiétants sur sa colocataire, Alex lui, s’attache à cette nouvelle venue charismatique et troublante.

Entre ces deux événements, Mary Kubica construit une intrigue aussi époustouflante que celle de son précédent roman, Une fille parfaite. Cette magicienne du suspense retourne comme un gant l’apparente simplicité des situations et des personnages. A quoi ressemblera le puzzle, une fois les pièces assemblées ? La réponse se trouve juste avant le point final.

 

 

MON AVIS

 

Grâce à la Masse Critique de Babelio, que je remercie de m'avoir sélectionnée, j'ai pu découvrir ce roman et surtout cette auteur que je ne connaissais pas du tout.

 

Alors, en fouillant sur le net, j'ai lu plusieurs avis assez négatifs, j'ai eu raison de ne pas m'y fier et de me faire par moi-même ma propre opinion car je ne suis pas d'accord. Comme quoi, il faut toujours se fier à son choix, j'aimais la couverture et le résumé était plutôt engageant !

L'auteur a choisi de nous conter cette histoire de deux façons différentes, dans deux endroits et par deux personnages, qui n'ont rien à voir l'un avec l'autre à première vue.

Donc on a Quinn d'un côté qui vit à Chicago. Sa colocataire Esther est partie sans laisser de trace, sans son téléphone portable. Quinn s'inquiète, à tort ou pas, mais elle découvre une lettre, des messages, des papiers qui la troublent.

Et dans une petite ville à 70 miles de Chicago, on a Alex, un jeune gars de 18 ans, qui s'occupe de son père alcoolique, du ménage, des papiers, et pour arriver à joindre les deux bouts, il travaille dans un café où il sert d'homme à tout faire. Il aimerait surtout enfin que sa vie sorte de l'ordinaire ! Peut-être cela va arriver grâce à la maison en face de chez lui où tout le monde pense qu'il y a des revenants, ou de cette jeune fille dont il fait la connaissance un jour au café au comportement étrange.

 

Les chapitres alternent donc entre Quinn et Alex, et dans un laps de temps assez court, puisque tout se déroule en quelques jours. Cela donne du rythme à la lecture, et je suis assez friande de ce genre de construction, on n'a pas le temps de s'ennuyer. L'auteur a su créer deux ambiances qu'elle décrit très bien, faisant rentrer très facilement le lecteur dans l'aventure.

On traîne un peu en longueur au début, mais je trouve aussi qu'il fallait poser les bases et bien expliquer ce qu'il se passe dans la vie de chacun des protagonistes. Bien sûr que l'on devine certaines choses, mais je suis restée perplexe devant certaines trouvailles de Quinn ou de Alex. Le final va très vite, trop peut-être, une multitude d'informations déboulent et tout ne se passe pas comme je l'aurais imaginé. Je m'attendais à une fin plus brutale.

 

Mais ceci dit, j'ai passé un très bon moment de lecture qui passe très vite d'ailleurs, il n'y a aucun temps mort, et ça j'apprécie ! Je ne suis donc pas déçue du tout de l'auteur, et je pense que je vais lire ce roman qui l'a fait connaître Une fille parfaite.

 

Ne pleure pas de Mary Kubica

Commenter cet article