Le dernier Noël de Lucifer de Edith Couture de Saint André

Publié le par Marie Nel

 

RÉSUMÉ

 

Au Commissariat de Police il y a quelques jours, Philippe et moi avions été accueillis par un flic en civil, l’air très Russel Crowe avec son blouson de cuir, sa presque barbe, son jeans délavé et ses bottes qui en avaient vu d’autres.

Il nous a menés dans une pièce grise et exiguë, au design minimaliste où l’ambiance glauque était savamment entretenue par une fenêtre dont le grillage compact laissait filtrer une lumière qui tombait comme un ultimatum.

Derrière l’unique table, sur l’une des deux chaises, elle perchait, détonnait et fulminait. Tête haute, bouche dédaigneuse et paupières plissées, enchâssée dans une dignité furibonde, elle nous a balayés d’un regard chargé de poison.

Lucifer.
Alias Lucy Fériale.
Lulu pour les intimes, c’est-à-dire moi.

Eh oui, Lucifer - alias Lucy Fériale - est de retour à Montréal et elle n’a pas oublié sa seule et unique copine : Mathilde, à qui elle va demander l’asile… terrestre.

 

 

MON AVIS

 

Après Mon été avec Lucifer, Edith Couture de Saint André nous propose de retrouver ces chers personnages auxquels je m'étais beaucoup attachée. C'est toujours compliqué de faire une suite, surtout après un si bon premier roman ! Je peux vous dire que Le dernier Noël de Lucifer est au même niveau, si ce n'est un peu plus ! Le petit plus est amené par la fin qui m'a laissée bouche bée !

Je ne m'attendais pas du tout à ce qui allait se passer, les deux dernières pages m'ont complètement scotchée ! Quel choc...

Pour revenir au début de l'histoire, nous retrouvons donc notre cher Lucy Fériale, qui, pour son grand malheur, va devenir « humaine » ! Elle ne connaît que Mathilde et c'est donc chez elle qu'elle va vivre. Mais Mathilde vit maintenant avec Philippe. La donne a changé par rapport au premier roman, Lucy doit faire face à un couple, et Philippe n'a pas la langue dans sa poche non plus ! Mathilde garde l'oeil sur Lucy, elle la fait travailler dans sa galerie pour éviter tout problème. Car Lucy n'est pas du tout habituée à vivre dans une peau humaine, avec tous les aléas que cela implique, la faim, les gargouillis de ventre, j'en passe....donnant des scènes cocasses ! Je n'oublierai pas de sitôt la première fois où Lucy découvre les envies d'uriner !

Comment Lucy va-t-elle pouvoir retrouver ses pouvoirs ? Mathilde et Philippe vont-ils arriver à la supporter chez eux longtemps ? Plus on avance dans l'histoire, et plus on se pose ces questions ! L'auteur fait un peu moins référence à Dieu et à Lucifer, ce roman est beaucoup plus axé sur le côté humain, le relationnel. L'auteur nous passe encore beaucoup de messages très intéressants, la vie, la mort, l'acceptation de soi. Elle a su également gardé l'humour qu'elle avait déjà mis dans le premier opus. Les petites piques, le cynisme, l'auto-dérision font encore partie des ingrédients, avec une bonne dose d'amour et de respect ! En plus, nous avons une touche masculine avec Philippe, très présent, qui donne un point de vue plus cartésien.

Je suis, vous l'aurez compris, une fois de plus conquise par la plume de l'auteur. C'est le troisième roman que je lis d'elle, et je suis sous le charme de son style, de son humour, de ses expressions, de sa sensibilité. J'ai hâte de la retrouver dans une prochaine histoire, alors que je viens à peine de la quitter ! Si vous voulez passer un bon moment de lecture, n'hésitez pas un seul moment et découvrez vite l'univers de Mathilde et Lucy Fériale !

Je tiens à remercier Chrissou Ebouquin de m'avoir confiée ce service presse, c'est grâce à elle et son travail de numérisation que j'ai découvert cette auteur.

Le dernier Noël de Lucifer de Edith Couture de Saint André

Commenter cet article