Heureux sans Dieu ni religion de Michel Piquemal

Publié le par Marie Nel

Paru aux Éditions Le Muscadier

 

RÉSUMÉ

« On ne peut rester indifférent devant le retour en force des intégrismes
qui voudraient nous plonger dans les ténèbres.
J’ai donc tenté de mettre en pleine lumière ce que peuvent être
les valeurs et les convictions d’un athée laïque.
 »

De manière parfaitement documentée, Michel Piquemal apporte ici les arguments de réfutation aux croyances et explique pourquoi, malgré tout, tant de gens ne peuvent s’empêcher de croire. Dans une démonstration enthousiaste et positive, il consolide le socle de valeurs humanistes sur lequel s’appuie l’athéisme, et montre combien les religions ont été ‒ et restent ‒ un frein à l’émancipation, au bonheur et à la fraternité du genre humain.

À l’heure où les fondamentalistes des trois monothéismes s’entendent pour tenter de balayer le rempart de la laïcité, cet ouvrage apparaît comme une nécessité.

 

MON AVIS

 

Grâce à la masse critique de Babelio, j'ai reçu ce roman que je voulais absolument lire ! Le titre me plaisait, et l'entretien de l'auteur avec Philippe Bouvard dans son émission sur RTL m'a confortée dans mon envie !

Je vais essayer de rester neutre, étant athée moi-même j'ai trouvé les propos de Michel Piquemal très justes en ce qui concerne les religions et comment les hommes les utilisent à bon ou mauvais escient pour répondre de leurs actes.

Le roman est très bien construit, en cinq parties évolutives. Malgré le sujet sérieux abordé, l'auteur donne un ton très optimiste à la lecture. Et pourtant il parle plus d'une fois de faits graves de notre histoire, des débuts des religions jusqu'à notre époque actuelle avec les attentats, en passant par la shoah ou les guerres du Moyen Âge. Il démontre avec une très bonne documentation l'implication et le rôle des différentes religions existantes dans les conflits entre les hommes, dans la vie de tous les jours. Et surtout, et c'est quand même là le thème principal, il ose parler de l'athéisme ! Eh oui, de nos jours, très peu de personnes revendiquent leur athéisme et osent dire qu'ils vivent très bien sans être obligés de croire en un Dieu quelqu'il soit.

Il pose des questions simples : que reproche-t-on aux athées ? Pourquoi tant de gens croient-ils ? Et en quoi peut bien croire un athée ? Avec beaucoup d'arguments de réfutation, il nous démontre son doute sur l'existence d'un Dieu. Beaucoup de grands auteurs et philosophes sont cités, Descartes, Épicure, Napoléon Bonaparte, Einstein, mais aussi des extraits de l'ancien testament, de la Bible, du Coran. Je félicite vraiment l'auteur pour ce travail de recherches qu'il a dû fournir, tous ces témoignages attestent de la pensée bonne ou mauvaise des religieux. C'est l'être humain qui a façonné toutes ces croyances au fil des siècles. Le bien, le mal, associés au paradis et à l'enfer....Mais comme le souligne l'auteur, pourquoi existe-t-il encore autant de drames ou de mal si les Dieux existent ? Je citerai juste une phrase de l'Abbé Pierre, pourtant homme de foi, qui m'a semblé si évidente :

« Mon Dieu, alors que vous avez le pouvoir de le faire cesser, comment comprendre que subsiste le Mal ? »

Terrible et tellement authentique !! Je pourrais en noter d'autres, en fait, chaque phrase de ce livre est à relever, à annoter, tellement elle fait écho en nous.

Dans sa dernière partie, Michel Piquemal fait son propre credo. Et je le rejoins sur bien des points. La vie ne serait-elle pas plus belle si l'on croyait en l'être humain ? Si l'on s'aidait ? Se souriait ? Si on arrêtait de critiquer l'un ou l'autre ? Prendre soin de notre planète ? Se rendre compte tout simplement que l'on peut mourir à chaque instant, qu'il faut donc profiter de la vie quand elle est là, elle est belle cette vie si on la regarde avec le sourire !!

Ce roman est un très beau plaidoyer sur l'athéisme, sur un monde sans religion, c'est très utopique, car les gens, dans leur détresse, se raccrochent à ce qu'ils peuvent. J'ai énormément apprécié cette lecture, que ce serait beau si beaucoup commençaient à penser comme Michel Piquemal. Comme il le dit, cela se fait dès l'enfance et son éducation. Moi, je propose que Heureux sans Dieu ni religion soit, en le simplifiant, peut-être sous forme de bande-dessinée, lu dans les écoles. N'oublions pas que nous sommes un pays laïc, que des hommes se sont battus pour que l'état se sépare de l'église.

Même si vous êtes croyant, je vous recommande de lire ce livre, pour que le fait d'être athée soit respecté et non plus un sujet de discordes. Les athées, autant que les croyants, ont le droit au bonheur et c'est ce que nous démontre bien Michel Piquemal, à qui j'adresse un grand merci d'avoir su aborder de tels sujets.

Le roman est disponible en version papier et numérisé par Chrissou Ebouquin.

Heureux sans Dieu ni religion de Michel Piquemal

Commenter cet article