L'Arche des Lumières de Manuel Wicquart

Publié le par Marie Nel

Publié aux Éditions Le Peuple de Mû

RÉSUMÉ

Alors que Franz Lieber s’apprête à effectuer le transfert du vieux Cholls depuis le quartier des Anciens jusqu’au Centre de régulation démographique, des avis de recherches apparaissent sur son écran. Le service théologique sollicite son équipe pour appréhender deux terroristes de l’organisation Gaïa infiltrés dans la cité. Cette requête inhabituelle entraînera Franz, épaulé par ses deux collaborateurs Sarah et Bobo l’Empailleur, vers une destinée chaotique où les certitudes et la morale acquises perdront toute signification.

L’Arche des Lumières est un roman d’anticipation qui nous plonge au cœur d’une société théocratique qui a su résoudre les conflits entre les hommes et la planète mère. Mais ce pouvoir autoritaire, légitimé par un état d’urgence planétaire, saura-t-il contenir durablement l’instinct de liberté de notre espèce ?

Manuel Wicquart est aujourd’hui musicien, auteur, compositeur, et interprète au sein des groupes Le Chauffeur est dans le pré, Imidiwen et Mundivago. Diplômé en sciences de la terre, il a débuté sa carrière professionnelle dans le domaine de l’éducation à l’environnement chez les Ecologistes de l’Euzière.

MON AVIS

Comme il est dit dans le résumé, L'Arche des Lumières est un roman d'anticipation, mais après sa lecture, je me demande si, malheureusement, il ne pourrait pas s'avérer juste dans les années à venir, vu notre monde actuel !

J'avoue avoir eu du mal à rentrer dans l'histoire au début. Cela vient de moi, j'ai un peu de mal en ce moment avec les romans de science fiction et tous les noms futuristes. Mais une fois la présentation des personnages faite, je me suis vite retrouvée plongée dedans, à vouloir savoir les tenants et aboutissants. Le style de Manuel Wicquart y fait pour beaucoup aussi. Une lecture très fluide, un bon vocabulaire, une façon d'amener les événements qui rendent l'histoire intéressante et prenante.

La société dans laquelle vit Franz Liber est vraiment particulière. L'essor démographique et le réchauffement planétaire ont bouleversé l'ordre mondial (ne serait-ce pas d'actualité??) amenant avec eux des personnes aux idées utopiques voulant créer une nouvelle société, un nouvel ordre où tout, évidemment, ne peut être que mieux. Elle est gouvernée par un système entièrement théologique, où la démographie est régulée. Franz Lieber, le personnage central de ce roman, fait partie du SOMO, avec ses deux collègues, il s'occupe de la surveillance de cette cité. Comme dans toute civilisation, il y a des opposants, c'est, je dirais, normal, même si c'est très mal vu par le dirigeant ! Il ne faudrait surtout pas que d'anciennes croyances ou vérités soient révélées, cela mettrait le chaos ! C'est ce qu'essaie de faire l'organisation Gaïa. Franz est chargé d'arrêter ces opposants, mais, en menant ce monsieur trop âgé pour continuer de vivre au centre de régulation, il se voit confié par celui-ci un livre (high tech bien sûr!) dans lequel il retrace la vie d'avant et surtout ce qui a amené à ce monde. Il prévient Franz qu'il n'est pas obligé de le lire, car cela pourrait être dangereux, mais la curiosité n'est pas toujours un vilain défaut. Cela va totalement bouleverser tout ce que Franz pensait et l'amener à des découvertes dont il ne pouvait même pas imaginer l'existence !

J'ai suivi Franz et comme lui, je suis allée de surprise en surprise. Ce roman amène vraiment à une bonne réflexion. Déjà, sur notre société actuelle, avec tous les problèmes de surpopulation, de réchauffement climatique entraînant un bouleversement de nos façons de vivre, des disparitions d'espèce. Et ensuite, sur le futur ! Les gens se sont tellement retrouvés acculés, affamés, qu'ils en sont venus à croire n'importe quelle personne leur prêchant qu'en faisant ci ou ça, tout allait s'améliorer ! L'imagination de l'auteur va loin, très loin, mais la folie de l'être humain ne va-t-elle pas si loin aussi ? En lisant ce roman, je me suis posée pas mal de questionnements, qui m'ont amenés pas mal de réflexions, j'espère que la société n'en arrivera jamais à ce point ! Qu'il restera encore des personnes lucides pour dire stop ! Je n'imaginais pas une telle fin à ce roman, l'auteur m'a surprise, en quelques pages un retournement de situation fait que...et c'est vraiment très troublant. Je ne dirai rien, car il faut le découvrir par vous même, mais si un jour j'ai la chance de rencontrer l'auteur, je ne manquerai pas de lui dire combien cela m'a perturbée !

Même si vous n'êtes pas fan de romans futuristes, je vous recommande celui-ci tout de même, il a su me plaire et me faire passer un bon moment. On ressent énormément le diplomé en sciences de la Terre qu'est l'auteur car il est vraiment pointilleux et précis dans toutes ses descriptions. C'est une chose que j'apprécie énormément.

Merci beaucoup à l'auteur d'emmener le lecteur plus loin dans sa réflexion et aux éditions le Peuple de Mû de permettre à de tels romans de voir le jour.

L'Arche des Lumières de Manuel Wicquart

Commenter cet article