Toujours à tes côtés : quand un chien suit son étoile de Jean Gill

Publié le par Marie Nel

RÉSUMÉ

« Jean Gill a su saisir les pensées les plus intimes de ce magnifique animal. » Les Ingham, Pyr International
La vie d'un chien, dans le sud de la France. Depuis qu'il est chiot, Sirius le chien de montagne des Pyrénées essaie de comprendre ses humains et de les dresser avec tendresse.

Comment cela a-t-il pu conduire au divorce, il n'en a aucune idée. Un autre malentendu entraîne Sirius dans le couloir de la mort d'un refuge pour animaux, où il est considéré comme un chien dangereux. Là-bas, il apprend la survie auprès de ses codétenus. Lors des aboiements du crépuscule, il est stupéfait d'entendre la voix de son frère, mais ces retrouvailles douces-amères sont de courte durée. En chien fidèle, Sirius garde espoir.

Un jour, son humain viendra.

MON AVIS

Les quelques mots de la première phrase du résumé parle avec justesse et simplement de tout le roman. « Jean Gill a su saisir les pensées les plus intimes de ce magnifique animal ». Je rajouterais qu'elle a su se mettre dans la peau du plus fidèle compagnon de l'être humain, le chien. Elle s'est littéralement confondue en lui et a très bien su nous retranscrire toutes les pensées, émotions et ressentis de ce chien, un Patou, montagne des Pyrénées. En lisant ce livre, je n'ai plus regardé mon chien de la même façon. Je pensais à chaque fois à l'interprétation qu'en faisait l'auteur. J'ai vraiment pris beaucoup de plaisir à suivre la vie de Sirius.

C'est lui d'ailleurs qui nous parle. Il nous raconte sa vie depuis le début, lorsqu'il est chiot avec sa mère, ses frères et sœurs, son rôle à tenir dans la portée, lorsque chacun d'eux, dont lui-même est sélectionné par l'humain pour vivre dans une autre maison avec le nouveau maître. Il nous explique son arrivée dans ce foyer aimant, comment lui, il dresse son maître (et non l'inverse comme nous le pensons), les soucis qu'un couple rencontre et qui malheureusement découle sur sa vie à lui aussi. L'incompréhension et l'injustice à laquelle il doit faire face lorsqu'il va être placé dans un refuge avec d'autres chiens. Sa vie va changer du tout au tout, il va falloir faire avec la solitude, mais aussi avec la compagnie de ses congénères, les personnes qui s'occupent du refuge...

Tout le long, Sirius va garder espoir en la vie. Malgré toutes ses déconvenues, il restera toujours confiant, il profitera toujours d'un petit moment privilégié, que ce soit en regardant un paysage, ou en compagnie d'un chat. On suit à travers son regard tous les problèmes des humains. Nous ne sommes pas épargnés, mais après tout, c'est de bonne guerre quand on voit l'agissement de certaines personnes avec nos fidèles compagnons. Tous les refuges ne ressemblent pas à celui où va vivre Sirius, mais il nous montre bien tout ce qu'ils peuvent subir à cause de la négligence des humains, de leur bêtise.

Ce roman est un formidable hymne à la vie. Sirius pourrait très bien être un homme. L'auteur a mis un très beau message d'amour et d'espoir dans ce roman. Jamais ce chien ne « baissera les pattes » malgré tout ce qui lui arrivera. En lisant, on se rend compte que le bonheur est à portée de tous à partir du moment où l'on s'en rend compte, que la vie n'est simple pour personne, mais qu'il faut toujours s'estimer heureux d'être vivant, et surtout que la méchanceté n'est jamais récompensée !

On pourrait se dire en voyant le roman pour la première fois « oh encore une histoire de chien !! » oui bien sûr, c'est un chien qui raconte, mais derrière, c'est quand même bien nous, les humains, comme Sirius nous appelle, qui sommes montrés du bout de la patte de ce chien. À se demander si entre Sirius et nous, c'est pas lui le plus humain !!

J'ai vraiment passé un agréable moment avec ce toutou. Il m'a fait rire, il m'a émue un bon nombre de fois, m'a attristée aussi, car certains faits sont véridiques, et j'ai surtout eu plus d'une fois l'envie de lui faire un gros câlin pour le réconforter, le soutenir à travers ses épreuves, comme on épaulerait un ami...

Je ne connaissais pas Jean Gil, je la découvre grâce à son partenariat avec le webzine les Rebelles. Son style m'a tellement convaincue que c'est une auteur que je vais continuer de suivre. À la fin du roman, elle nous parle d'elle et de ses écrits, dont un qui doit être passionnant, Qu'elle est bleue ma vallée où elle raconte son arrivée en provence. Si il est comme ce roman ci, il doit vraiment être intéressant de découvrir cette région à travers son regard de Galloise.

Je ne peux que vous encourager à vous aussi découvrir cette auteur de talent et surtout la superbe histoire de Sirius, et je vais terminer en citant une nouvelle fois l'auteur et le conseiller canin qu'elle a rencontré : « Une bonne éducation canine sauve des vies, celles des chiens principalement »

Voilà...c'est cela Toujours à tes côtés.

Toujours à tes côtés : quand un chien suit son étoile de Jean Gill

Commenter cet article