Poussée à bout de Christine Béchar

Publié le par Marie Nel

RÉSUMÉ :

Camille, 14 ans, déménage dans une nouvelle ville suite à la séparation de ses parents. Un nouveau départ qui n’a rien de facile. Elle parvient malgré tout à se faire des amis… mais pour combien de temps ?

Un roman sur le harcèlement scolaire et cyber.

MON AVIS :

Une très belle histoire, très dure, vu le thème, mais très réaliste. Grâce au partenariat de l'auteur avec le webzine Les Rebelles, j'ai pu découvrir ce roman, mais aussi la plume de Christine Béchar.

C'est d'abord son talent que j'aimerais souligner. Elle a su se mettre à la place de cette jeune fille, au point que j'ai vraiment cru lire le journal de Camille plutôt qu'un roman ! J'avoue ne pas avoir vu le temps passer, un style très prenant, très addictif, j'ai malheureusement lu d'une traite les 200 pages. Je dis malheureusement, car je continue, malgré ma lecture finie, d'être avec cette adolescente. Elle m'a beaucoup marquée. L'auteur nous parle d'un sujet grave et pourtant si commun de nos jours, le harcèlement scolaire, physique et cyber, faisant encore beaucoup de ravage chez nos enfants.

Camille est une adolescente de 14 ans, elle est comme les autres, sauf que sa vie va connaître pas mal de chamboulement. Elle habite le nord de la France, mais à cause du divorce de ses parents, elle déménage en Isère. Ce qui évidemment veut dire qu'il faut qu'elle s'acclimate à un nouveau quartier, un nouveau collège, et donc se faire de nouvelles amies. Déjà de nature assez renfermée, elle n'avait qu'une amie là où elle habitait avant, cela va donc s'avérer très difficile. Elle va devoir se faire dès le début aux colibets, remarques venant des autres, parce qu'elle est habillée de telle façon, parce qu'elle ne se maquille pas, etc.. elle devra subir les regards en coin, les surnoms. Elle se fait quelques amies au bout de terribles efforts pour elle, elle se sent enfin acceptée, mais combien de sacrifices va-t-elle devoir faire pour les garder ? Il faut qu'elle change de look, de comportement, elle le sait, elle le fait pour ses « amies ». Fait nouveau pour elle, elle a même un petit ami...mais à quel prix ? En est-il vraiment un, vu comme elle l'ignore ? Et quand arrive la trahison, les rumeurs, c'en est trop pour elle, comment faire pour arriver à supporter cela ? Où sont les soit-disant «amis » à ce moment là ?

Christine Béchar nous décrit vraiment bien les problèmes que ces jeunes peuvent rencontrer dans leur vie de tous les jours. De plus, par rapport à nous, les parents, il y a internet et tout le carnage qu'il peut faire à travers les réseaux sociaux. Un simple mot, une simple photo postés et c'est l'effet papillon !! cela devient un vrai drame de l'autre côté de l'écran, tellement difficile à gérer par l'ampleur qu'il a pris. L'auteure, dans l'épilogue, nous explique bien pourquoi elle a voulu parler de cela, pourquoi elle a fait une telle fin. Étant moi-même mère d'un ado qui a subi lui aussi quelques soucis à son entrée au collège, mais qui a réussi à passer outre en nous en parlant, je trouve ce roman vraiment très important et très utile. Même maintenant, mon fils n'est pas à l'abri ! Ce livre devrait être lu par tous les parents et enfants. Camille n'est pas la seule à subir ces harcèlements, et il y a encore bien pire qu'elle malheureusement !

Bien sûr, certains diront, encore un livre sur ce sujet !! eh bien moi je dis que c'est bien de lire encore sur ce sujet, car cela ne s'arrêtera jamais, mais nous pouvons, nous parents, aider nos enfants avec le dialogue, ce que manque cruellement Camille avec sa mère. Il faut être conscient que cela n'arrive pas qu'aux autres, que les réseaux sociaux peuvent être sympas, mais également très dangereux et destructeurs. Il ne faut pas se voiler la face, cela ne sert à rien, si ce n'est étouffer le sujet...Je remercie vraiment Christine Béchar pour avoir écrit « Poussée à bout », le titre est d'ailleurs vraiment bien choisi ! Poussée à bout, petit peu par petit peu...J'aurais souhaité en savoir un peu plus à la fin, ce qu'il était advenu des responsables, des amis, mais n'est-ce pas non plus une forme de voyeurisme. Le final se suffit à lui-même, pas besoin d'en rajouter de plus.

Je finis en disant seulement une chose, lisez ce roman....surtout en cette veille de rentrée scolaire, il tombe à point nommé et il est primordial de rester en alerte vis à vis de nos enfants, de déceler leur changement de comportement...Merci beaucoup à l'auteure de nous secouer face à nos responsabilités !

Poussée à bout de Christine Béchar

Commenter cet article

Christine Béchar 15/08/2016 23:27

Merci pour cette chronique. Moi aussi je suis curieuse de savoir ce qu'il advient des responsables... il y aura donc probablement une suite.