Pagan Pandemia - Le Cloaque des Dieux de David Baudet

Publié le par Marie Nel

Paru chez OVNI Éditions

RÉSUMÉ

Le jour où les anciens dieux ont décidé de frayer avec les mortels, le monde a irrémédiablement changé et plus rien ne sera jamais comme avant.

Surtout pour O'Keefe, le franco-irlandais qui traîne son odeur de charogne, son chien famélique et ses Corvées euthanasistes à travers sa piètre existence. Olaf se contente de refuser, poliment, payant le prix de sa rébellion par de violentes céphalées et de fréquentes visites des impitoyables Phalanges, des sections divines chargées d'éliminer les Rétifs.

Gilbert, enfin, attend sa prochaine Incarnation végétale avec angoisse, tuant le temps à grands coups de chants légionnaires.

Quant à l'humanité restante, elle ignore tout du projet divin et c'est probablement mieux ainsi... Après tout, certains diraient :

"Qu'elle se démerde !" Et, à mon sens, ils n'ont pas complètement tort...

MON AVIS

Vous parler de ce roman sans le spoiler va être difficile ! C'est un bon roman de plus de 400 pages et j'avoue ne pas les avoir vu passer. David Baudet a su si bien m'entraîner avec lui dans ce monde qu'il a créé que j'ai eu du mal à lever la tête de ma lecture pour revenir dans la réalité. Et maintenant que je l'ai fini, j'y retournerais bien à nouveau !

En gros, on se trouve dans une histoire mélangeant suspense, thriller, mythologie et fantastique. Tout cela est très bien conté. L'auteur a une écriture à la fois légère et lourde, un mélange à elle toute seule. Quand j'ai commencé le roman, je me suis tout de suite imaginée un film de Michel Audiard avec Lino Ventura, Gabin et Blier dans les rôles principaux. La gouaille et les réflexions mythiques de ces stars de légende sont présentes à leur façon dans les personnages de O'Keefe, Olaf et les autres. Cela ne se passe pas dans la capitale comme on pourrait le penser, mais en Bretagne, ce qui rajoute une petite touche de folklore !

J'ai tout de suite accroché au style des personnages. L'auteur, quand il ne les faisait pas parler, écrit son récit dans un très bon style, et cela allège vraiment le tout. Et on passe du tout au tout lorsque c'est O'Keefe qui parle. Il faut s'attendre à des mots corsés et bien envoyés, mais lorsque c'est au tour de l'inspecteur, par exemple, nous avons un phrasé tout à fait correct et distingué. C'est pour cela que je n'aimerais pas que l'on dise que c'est vulgaire, c'est le ton donné et il colle bien aux protagonistes.

Le roman est bien construit, avec intelligence, j'ai aussi appris pas mal de choses, je ne m'y attendais pas ! L'histoire est bien trouvée : un enfant qui a réussi à s'échapper après son kidnapping se réfugie dans le bar « l'Angle Saxon », tenu par Olaf. Qui sont ces hommes tout habillés de noir qui le pourchassent ? Pourquoi lui en veulent-ils ? O'Keefe, l'un des locataires permanents du bar, va prendre sous son aile ce gamin et vouloir élucider l'affaire. Olaf le suit, bien sûr, l'un sans l'autre, ça ne va pas ! Les voilà partis dans un mystère orchestré par des Dieux ou divinités, chacun ayant ses spécificités et son rôle. O'Keefe est lui-même chargé d'une mission par son dieu « référent » : il élimine les gens en fin de vie ou ne voulant plus vivre donc, à côté de ces missions, il se charge de régler les problèmes de ce garçon qui est au centre d'un énorme projet dépassant l'entendement !

C'est vraiment très compliqué d'en parler sans trop en dévoiler. J'ai été plus d'une fois surprise. Certaines personnes que je pensais inoffensive ne l'était pas tant que cela. Le suspense est vraiment au rendez-vous jusqu'à la scène finale ! Une mention positive pour l'épilogue qui est une histoire à lui seul !

Pour revenir à l'auteur, il a une façon de raconter qui rend tout très réel, même ce qui est biscornu ou impossible. Un style très imagé, pas trop de descriptions, mais juste ce qu'il faut pour voir en même temps qu'on lit. Et avec un peu de musique également, car l'auteur nous cite de bonnes références à ce sujet. Une véritable prouesse.

J'espère que l'auteur a prévu d'écrire à nouveau une histoire avec Olaf et O'Keene, car j'ai vraiment hâte de les retrouver dans de nouvelles aventures avec leur gouaille, leurs idées et leur vie ! Si vous aimez les livres à suspense, si vous aimez l'atmosphère des années 60, les dialogues d'Audiard, le mystère… n'hésitez pas à lire ce roman ! C'est une très bonne surprise pour moi. J'ai souvent beaucoup ri, mais aussi été très émue.

Un grand merci à la maison d'édition, OVNI, qui se définit comme « éditeur d'autres réalités », j'en ai eu la preuve avec Pagan Pandemia qu'elle m'a proposé en service-presse. Je serais peut-être passée à côté, et cela aurait vraiment été dommage ! Un éditeur à suivre donc...

Pagan Pandemia - Le Cloaque des Dieux de David Baudet

Commenter cet article