L'homme allongé et autres nouvelles de Édith Couture Sainte-André

Publié le par Marie Nel

RÉSUMÉ

L'homme allongé :
Qui est cet homme et pourquoi est-il allongé par terre chez Marguerite, dominatrice septuagénaire de grand renom ?

Une belle-mère à durée indéterminée :
Quelle tragédie lorsqu'une mère voit son fils unique la délaisser pour une femme trop jeune pour être à la hauteur de ses exigences?

Une tête en trop :
Lorsqu'on a vingt ans, perdre la tête est, somme toute, une occurrence assez courante et on arrive à s'en remettre assez facilement. Mais quand on a soixante-dix ans ?

Roméo en Juillet :
Un croque-mort qui prend son travail au sérieux a-t-il le droit de tomber éperdument amoureux d'une Valentine légère et volage ?

Un hématome sur l'épaule :
Le golf est un sport d'une grande violence, qui l'eut cru ?

À coeur perdu :
Quand on est aussi vieux que Thor, tomber amoureux d'une jeune artiste peintre réserve bien des surprises? pas nécessairement celles qu'on aurait pu imaginer.

La mort, cette empêcheuse de tourner en rond, est le fil rouge qui sinue d'un récit à l'autre pour nous rappeler que nous sommes sur terre en location de courte durée et qu'il suffit parfois d'un événement anodin pour que le bail soit annulé?

MON AVIS

J'avais déjà beaucoup apprécié la plume de l'auteur, que j'avais découvert dans Mon été avec Lucifer, et j'ai pris une nouvelle fois énormément de plaisir à la lire dans un autre genre, puisqu'il s'agit ici d'un recueil de nouvelles. J'ai retrouvé son humour caustique et léger, elle met des petites touches, elle nous fait sourire, mais jamais n'est outrancière ou pesante.

Il faut dire que parler d'un tel sujet, la mort, il faut savoir tout doser !! et elle le fait très bien, avec de la pudeur, de l'humour, des situations cocasses, de l'émotion et beaucoup de subtilité. Je ne vais pas vous parler des nouvelles en particulier, leur résumé se suffit à lui-même. Je n'ai pas de préférée, je les ai toutes aimées, car elles sont toutes différentes et apportent de nouvelles réflexions. Eh oui, Edith Couture de Saint-André nous fait nous poser des questions sur nous et la mort, sur la vie qui ne tient qu'à un fil..

J'ai été très émue à la lecture de À cœur perdu, le final de L'homme allongé m'a surprise et fait sourire, beaucoup d'humour dans celle-ci, ainsi que dans Une belle-mère à durée indéterminée, est pris qui croyait prendre ici. Une tête de trop est très décalée, le personnage a vraiment pris tout au pied de la lettre. Et comme les apparences peuvent être trompeuses et faire des choses qu'il ne faut pas...notamment dans Un hématome à l'épaule et Roméo en juillet ! Il n'y a rien à jeter dans ce recueil, chaque histoire m'a amenée son lot d'émotions.

Quant aux différents personnages présents, ils ont chacun une personnalité bien à eux, ils sont tous touchants à leur façon, et une place très importante dans les scènes. Le récit est très vivant, on peut très bien s'imaginer des petites pièces de théatre, du genre veaudeville. C'est cette prouesse de l'auteur qui fait aussi que ce livre se lit très vite et est très appréciable.

Je vous recommande bien évidemment ce roman. En plus il se lit très vite, très addictif et on enchaîne facilement les nouvelles. Quant à moi, j'ai hâte de retrouver la plume de Edith Couture Saint-André dans son nouveau roman qui sort le 15 septembre Le dernier Noël de Lucifer .

L'homme allongé et autres nouvelles de Édith Couture Sainte-André

Commenter cet article