Guerre aux Grands de Pierre Léauté

Publié le par Marie Nel

Paru aux Éditions Le Peuple de Mû le 9 mars 2016

RÉSUMÉ

Postface de Pierre Bellemare

1939. Augustin Petit tient enfin les grands dans sa main et s’apprête à la refermer sur eux. Devenu Empereur des Français, il lance sa croisade ultime envers et contre tous… et surtout malgré l’équipe de bras cassés qui l’accompagne.

Des pyramides égyptiennes aux palais de Rome, rien ne pourra arrêter l’ascension du plus petit des grands hommes.

Avec la suite de Mort aux grands !, sélectionné pour le Prix ActuSF de l’Uchronie, Pierre Léauté boucle son diptyque sur la folle attirance des peuples pour les dictateurs.

MON AVIS

À peine fini Mort aux grands du même auteur, je me suis plongée dans la suite. J'avais hâte de découvrir ce qu'il se passait, et voir aussi si cette suite allait autant me happer que le premier (j'ai toujours un peu peur d'être déçue avec les suites) Eh bien non, pas déçue du tout, et oui Pierre Léauté a encore su me captiver !

Je dirais même que j'ai une petite préférence pour celui-ci, car il montre encore plus la folie d'un homme quand il arrive au pouvoir avec des idées aussi préconcues qu'a Augustin Petit !Ah il a la folie des grandeurs !! il nomme comme ministre ses compères de la première heure qui ne connaissent pas plus que cela la politique, et s'entoure d'une sorte de milice les CC (Culotes Courtes) pour faire régner l'ordre. Ce cher Petit porte même le nom d'un empereur bien connu et se fait appeler « Suprême » par ses sbires...ça en dit long sur la vision qu'il a de lui !

Et dans sa folie des grandeurs, il va mener bataille à l'Allemagne et à tous les pays pouvant comporter des grands et blonds ! Et la seconde guerre mondiale éclate, bien évidemment ! C'est intéressant de voir comme l'auteur a inversé l'Histoire. Tous les faits ressemblent à la Seconde Guerre Mondiale, mais du côté français ! En Augustin Petit, on reconnaît un certain petit brun moustachu Allemand, où un empereur fançais du XIXème aux ambitions démesurées. Tout ceci avec le même esprit décalé et le même humour que précédemment. Alors ça donne quelque chose d'assez explosif cette caricature ! Un côté très burlesque avec les ministres de Augustin qui sont incapables de gérer quoique ce soit sans faire une bêtise. J'ai particulièrement apprécié le passage sur la visite de Petit dans un camp de concentration à Cappelle la Petite, à côté de Dunkerque, où il va s'énerver à voir que c'est une véritable colonie de vacances grand luxe !!

On y retrouve tout ce qui a fait la guerre, la déportation, les attentats, la résistance jusqu'au débarquement. Mais Augustin ne finira pas comme celui à qui on pense, il est malin !! C'est encore un très grand moment de lecture !! J'ai encore ri, malheureusement, car ce n'est pas un sujet très gai..On se rend compte une fois de plus de la folie qui peut gagner certains hommes lorsqu'ils accèdent au plus haut, ne voyant même pas qu'ils marchent parfois sur leurs propres convictions !

Une mention spéciale pour la Postface, réalisée par Pierre Bellemare. Il a vraiment joué le jeu, et pourtant c'est un grand monsieur ! Au moment de la sortie du roman, une interview avait d'ailleurs été réalisée dans laquelle Pierre Bellemare parlait de Augustin Petit. Si vous l'avez ratée, regardez là, et vous aurez le ton juste de ce roman !

Je me suis régalée une fois de plus avec cette lecture, j'aime beaucoup le style dynamique et addictif de l'auteur. J'ai hâte de le découvrir dans un nouvel écrit, mais je n'oublierai pas de sitôt Augustin Petit !!

Guerre aux Grands de Pierre Léauté

Commenter cet article