Aélia, les voleurs de l'ombre de Sophie Auger

Publié le par Marie Nel

Parution chez Nisha Éditions le vendredi 11 mars

RÉSUMÉ

Vadim dérobe aux riches propriétaires des toiles de maîtres pour les rendre à leurs véritables propriétaires moins fortunés. Hautain, méprisant, il enchaîne les filles et les soirées extrêmes.
Mais lorsqu'il rencontre à Saint Pétersbourg la douce et fragile Alia, sa vie bascule. Quatre ans plus tard, leurs chemins se croisent à nouveau et il risquera tout pour la sauver d'un destin brisé.


MON AVIS


Je ne connaissais pas encore Sophie Auger. Je suis plus que ravie de l'avoir découverte, j'aime son style, sa façon de nous amener les événements. Elle se met très bien dans la peau d'un homme, que dis-je deux hommes, puisque Vadim et son frère de cœur Dimitri sont inséparables et de caractères complètement opposés !

Ils représentent à eux deux les Robins des Bois des temps modernes. Ils volent à de riches personnes des toiles de maîtres acquis frauduleusement, souvent pendant la guerre, pour les rendre aux véritables propriétaires. Leur passé en commun est très touchant. On comprend mieux leurs agissements quand ils nous dévoilent ce qu'ils ont vécu.

Vadim et Dimitri sont complètement opposés ! Dimitri, plutôt sage, strict dans sa vie, et ayant un projet qu'il veut mener à bien. Par contre Dimitri, est l'inverse dans tous les sens du terme. Il mène une vie de débauche complète, enchaîne soirée sur soirée, où il abuse de tout, alcool, sexe, drogue. C'est pour lui sa façon de vivre. Pour lui, il ne peut pas s'attacher à une fille, c'est juste pour le sexe, point. Jusqu'au jour, où il tombe littéralement sous le charme d'Alia, cette jeune Russe avec qui il va découvrir l'amour, et voir les relations sexuelles autrement, se rendre compte de la vie difficile au travers de l'histoire d'Alia...mais...et oui toujours un mais qui tombe évidemment à la fin, et je m'imaginais tout sauf cela ! J'étais sous le choc !

L'histoire est bien menée. Une bonne partie est consacrée à nos deux personnages et leur vie respective, enfin surtout celle de Vadim...L'auteur est très réaliste dans ses propos. On penserait que c'est un homme qui raconte ses mésaventures ! Elle emploi un langage assez cru, mais cela ne m'a pas choquée, vu le comportement de Vadim, il ne peut que parler comme ça ! Et les derniers chapitres sont stressants, j'avais envie de crier à l'auteur, non ne faites pas ça !!! mais elle ne m'a pas entendue !

C'est un beau coup de cœur pour moi, j'ai vraiment hâte de lire la suite. J'aime vraiment beaucoup la façon de raconter de l'auteur, c'est tellement fluide et prenant que les pages défilent à une vitesse impressionnante...J'aime une phrase dite par Vadim par Alia « Elle me guide dans son monde, me sauve du mien », c'est exactement ce que j'ai ressenti...

Vivement le tome 2, et merci encore à Nisha Éditions pour ce service presse, des romans de plus en plus prenants et aboutis.

Aélia, les voleurs de l'ombre de Sophie Auger

Commenter cet article