Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Marie-Nel lit

Arianrhod le coeur d'une femme païenne de Penny Watson Webb

15 Février 2016 , Rédigé par Marie Nel

Paru chez VFB Éditions le 8 juin 2015

RECUEIL POÉTIQUE

Adossée aux pierres dressées,

Je laissais mon esprit et mes rêves s'élever,

Un lutin à l'oreille m'a murmuré,

Que les dieux changeaient la Destinée.

Dans cette vision brumeuse étrange,

Celtes, Grecs et Germains se mélangent,

Danse des géants de pierre,

Devant le soleil et les dieux lunaires.

Neuf femmes drapées de blanc,

Aux bras et chevilles des anneaux d'argent,

Avalon connaît les balbutiements,

D'une renaissance dans le firmament.

Elles nous libèrent de toutes nos entraves,

Délient les chaînes qui nous gardent esclaves,

Les anciens rites reprennent leur place,

De nos cœurs endormis brisent la glace.

Lentement mes yeux s'éveillent,

À travers mes cils percent les rayons du soleil,

Et mon cœur exalté par cette douce vision,

Aspire à te suivre, Prêtresse d'Avalon.

MON AVIS

Je connais déjà la plume et le style de l'auteur dans d'autres romans, mais là, je dois dire que j'ai été agréablement surprise par la poésie de ses mots.

Arianrhod est, selon les légendes celtes, la déesse de la fécondité. On n'est donc pas étonné de retrouver dans ces poèmes des allusions à Hermès, à Avalon, aux feux de Beltaine ou encore Brunehilde...mais le thème principal est l'amour avec les passions et tristesses qu'il entraîne parfois.

Le poème mis en exemple pour présenter ce recueil vous donne une idée de la beauté des autres.

L'auteur nous emmène avec elle dans ses mots très imagés, et nous captive jusqu'à la fin.

J'ai vraiment pris beaucoup de plaisir à la lecture, et suis revenue plus précisément sur certains qui m'ont particulièrement touchée comme « Ode à l'amour », « Le cœur d'une femme païenne », « Mère nature, « Absence » ou « Promenade au jardin. Ceux-ci ne sont qu'un exemple, il m'est très difficile d'en choisir un en particulier !

De plus chaque poème est magnifiquement illustré. Tout est vraiment visuel, l'image et le phrasé.

Et en parlant d'illustrations, il faut noter la magnifique couverture qui donne tout de suite l'ambiance du recueil avec ce brouillard flottant autour de cette femme.

Je suis vraiment conquise par cette lecture, et pourtant je suis très difficile en matière de poésie, où j'ai toujours peur de tomber sur des textes incompréhensibles. Mais ce ne fut pas le cas ici.

Si vous voulez vous réconcilier avec ce style, plongez vous dans ces poèmes, et vous en ressortirez conquis !

Arianrhod le coeur d'une femme païenne de Penny Watson Webb

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article