Noire Lagune de Charlotte Bousquet

Publié le par Marie Nel

Paru chez Gulf Stream Éditions le 4 Septembre 2015

 

RESUME

 

Venise, 1579. Dans les brumes de décembre, les cloches de San Zanipolo chassent les âmes en peine. A l'aube du carnaval, la cité des Doges s'éveille sur des cris : tordu dans une affreuse posture, une salive noirâtre aux commissures des lèvres, le corps sans vie d'un imprimeur est découvert derrière un étal de marché. Ce n'est que le premier cadavre aux lèvres noircies, la peste est de retour en ville ! Peste... ou complot ? Seule Flora, une jeune courtisane, entrevoit la vérité. Mais qui la croira ? Veronica Franco, sa tutrice ? Galeazzo Foscarini, qu'elle aime sans espoir de retour ? Les jours passent, le fantôme de Dandolo, le doge sanguinaire, revient semer le trouble dans les esprits. Le mal se répand, apportant son lot de violences et d'injustices pour un cortège macabre. Et tandis que les Vénitiens, terrifiés, cherchent des boucs émissaires, les vrais coupables poursuivent leur oeuvre de mort. Risquant sa vie, Flora ne pourra compter que sur son sang-froid pour noyer dans les eaux sombres de la lagune les malédictions de Venise...

 

MON AVIS

 

Ce roman est un véritable plongeon dans l'Italie de la fin du XVIème siècle ! L'auteur décrit parfaitement Venise, la ville, les quartiers, la situation économique. Les juifs sont dans des ghettos, les courtisanes ont une vie dorée, sous la protection de grands personnages. Cette ville dérange Le Vatican, représentant une ville de débauche et de luxure.

Flora, notre héroïne, est une jeune apprentie courtisane, vivant chez sa tutrice Véronica. Cette jeune fille va être témoin d'un meurtre, suivi de plusieurs autres, tous maquillés pour propager la rumeur de la peste, ce qui arrangerait bien certaines personnes voulant prendre le pouvoir sur la ville. Elle va mener l'enquête, utilisant tous les stratagèmes afin de ne pas se faire reconnaître. L'intrigue est vraiment bien menée. Pas une minute d'ennui, le suspense est au rendez-vous tout au long du livre. Beaucoup d'action, de sentiments, d'intrigues et de politique.

Et je voudrais surtout souligner le très grand travail de l'auteure pour arriver à emmener l'auteur plus de 400 ans en arrière ! Je me suis très bien imaginé toutes les rues, les habitants, les différents métiers, et tout particulièrement la fabrication des masques ! Énormément de détails font de ce roman, en plus de l'histoire, un petit régal pour découvrir les frasques italiennes.

Par contre, je conseille de lire la fin du livre en premier, où se trouve la partie « repères ». Elle aide beaucoup à comprendre le rôle des personnages, le contexte de la ville et les personnages historiques cités dans le roman. Beaucoup de mots sont en italien, donnant le bon ton à l'ensemble, mais obligeant le lecteur à aller à la fin chercher dans le lexique.

Pour moi, c'est vraiment une très bonne lecture. J'ai apprécié l'histoire en elle-même, mais j'ai beaucoup appris, ce qui n'est pas négligeable !

 

 

Noire Lagune de Charlotte Bousquet

Commenter cet article