N'y Descendez Jamais 3 - Marinèt Bwa Chech de Fabrice Liégeois

Publié le par Marie Nel

RESUME

Le 14 avril 1972, à New York, dans le quartier de Harlem, un drame se joue dans les rues laissées à l'abandon. Crimes, drogues et pauvreté, le lot quotidien des riverains Harlemites. Abigail Richardson n'est plus. Marinèt Bwa Chech l'a remplacée.
Une femme de 39 ans devenue une matrone qui détient des pouvoirs issus de ses ancêtres. Intransigeante avec son entourage. Vengeresse avec tous. Elle est d'une dureté à toute épreuve comme celles qu'elle va affronter.
Son fils Aaron est le seul joyau de sa vie à part peut-être, cette autre chose qu'elle garde secrètement. Là, en bas, dans cette cave de toutes les perditions...

MON AVIS

A la fin de la lecture de la deuxième partie, j'étais pleine de questionnements sur l'avenir d'Aby, vu tout ce qu'elle venait de traverser.

Je l'ai retrouvée, toujours au même endroit, dans son quartier d'Harlem, 20 ans plus tard. Elle a 39 ans. Son fils est né, vit avec elle, mais la guerre du Vietnam n'est pas loin, et il faut qu'il parte...

Je ne peux pas raconter l'histoire, ce qu'il faut savoir c'est qu'il se passe encore énormément de choses dans cet épisode. J'ai cru être sortie de l'horreur à la fin du dernier, mais non, dans celui-ci on fait encore des allers-retours dans cette cave où Ti Bô est toujours là, prêt à rendre service à Aby.

Depuis qu'elle a remonté l'escalier ce jour néfaste où son Pah est mort, elle est devenue une autre Aby. Les épreuves l'ont endurcie, et elle est surtout respectée par tous les habitants de son quartier. Personne n'ose lui dire quoique ce soit. On retrouve en elle sa grand-mère Jaja.

Malgré toutes les épreuves qu'il va encore lui arriver, elle continue de se battre pour sa famille, elle essaie de défier le destin. L'histoire se répète, dit-on. Nous en avons la preuve ici. La vie d'Aby est similaire à celle de Jaja. Elle le sait, lui parle souvent, entretient les mêmes rites...

A la fin de cette troisième partie, et avant le grand final, je me sens triste pour cette femme. Elle a tellement enduré pendant sa jeunesse, j'aurais tant souhaité pour elle une vie de femme plus tranquille. Mais non, le destin continue de frapper encore et encore. Et malgré les idées horribles qui lui passent dans la tête, malgré ses gestes tout aussi affreux, je ne peux que la plaindre de subir tout cela.

Le décor est bien planté. J'ai vraiment eu l'impression de vivre dans ce quartier dans les années 1970, avec toutes les perturbations sociales et planétaires. Un grand travail de recherche pour cela de la part de l'auteur.

Une dernière chose, ce qui est stupéfiant, c'est que j'ai retrouvé en lisant, plein de sujets disséminés dans les épisodes précédents. Comme un puzzle, où tous les morceaux s'assemblent au fur et à mesure et nous permettent enfin de comprendre ou d'entrevoir ce final.

'attends le 31 octobre pour enfin pouvoir avoir une vue globale et tout savoir de la vie d'Aby. à qui parle-t-elle dès le début de la première partie ? A qui raconte-t-elle son histoire ? J'attends les réponses...

N'y Descendez Jamais 3 - Marinèt Bwa Chech de Fabrice Liégeois

Commenter cet article