Le Bal des Ardentes de Ghislain Gilberti

Publié le par Marie Nel

RESUME

En plein cœur de Marseille, un attentat extrêmement violent souffle un bâtiment entier, faisant nombre de victimes. Le commissaire Ange-Marie Barthélemy, de la SDAT (Sous-direction antiterroriste), est immédiatement dépêché sur place pour prendre en main cette affaire au retentissement énorme, à la hauteur du massacre.

Les premiers résultats de l’enquête lui font comprendre que cet acte non revendiqué est lié au trafic de drogue. Dès lors, accompagné par son groupe aux allures de meute, Barthélemy étudie le biotope local et s’immerge dans le milieu impitoyable du crime organisé au sein de la cité phocéenne.

Grâce à l’assistance d’un agent d’Interpol et d’un groupe spécialisé dans les analyses de scènes de crime post-explosion, l’équipe constate que le poseur de bombes a déjà sévi sur tous les continents. Son profil est plus proche de celui d’un tueur en série que d’un terroriste. Mode opératoire scrupuleux, signature, monomanie… L’homme se révèle un dangereux psychopathe et donne des prénoms féminins à ses engins de mort en les gravant dans l’acier.

Une course-poursuite contre ce véritable fantôme va être mise en place avec l’aide de la police locale. La commissaire Cécile Sanchez va elle aussi apporter son concours à l’enquête de Barthélemy.

MON AVIS

J'ai découvert ce roman grâce à une sélection de Babelio. J'avoue qu'il me tentait depuis un moment, je voulais découvrir l'univers de Ghislain Gilberti, et je n'en ai pas été déçue !!

C'est le troisième roman retraçant une enquête du commissaire Barthélemy. J'ai eu peur que le fait de n'avoir pas lu les deux premières gêne ma lecture, mais non pas du tout, il y a bien quelques références aux précédents, mais l'histoire reste compréhensible !!

Son personnage principal, le commissaire Barthélemy se retrouve donc confronté à une série d'attentats à la bombe faisant penser à du terrorisme au début, mais le mode opératoire étant le même, les pistes vont vite mener vers un tueur en série. On est plongés en plein cœur de Marseille, avec les différentes familles affluentes de la ville, les italiens, les serbes, les russes, les arméniens...tous peuvent être présumés coupables, mais cela n'est pas satisfaisant pour le Barthélemy, persuadé que c'est bien plus important, vu les personnes visées dans les attentats !! Il est assisté d'une multitude de services très compétents.

J'avoue qu'il m'a fallu un petit moment d'adaptation au début du roman, dû à toutes les informations donnés sur tous les services anti-terroristes et policières intervenant, je me perdais un peu dans tous ces personnages, mais après quelques pages, je me suis très vite habituée, et j'ai surtout été emportée par l'histoire en elle-même. Les différents indices fusent et nous emmènent partout, alors j'ai suivi avec beaucoup d'attention l'enquête du commissaire.

La lecture est prenante, les chapitres courts, donnant beaucoup de rythme, le livre divisé en plusieurs parties portant des noms qui nous donnent tout de suite une idée de l'évolution de l'histoire. J'aime beaucoup la plume de l'auteur, d'ailleurs est-ce une plume ? Je penserais plutôt à un bistouri, tellement c'est précis, pointu, et tout est très très bien renseigné !! au bout d'un moment, je ne pensais même plus être dans un livre, mais assister aux scènes en direct, comme dans un film !!

J'ai lu la biographie de Ghislain Gilberti, je pensais qu'il avait été commissaire tellement c'est réaliste !! non pas du tout, par contre, je comprends mieux la précision et les détails sur les différentes armes utilisées, vu ses services pour l'armée, son affectation étant d'ailleurs citée...Je le félicite donc pour toutes les recherches qu'il a dû faire pour avoir retranscrit à la perfection chaque faits et gestes des clans de mafieux, des terroristes, des différents services de police !!

C'est donc pour moi une très bonne découverte, et je vais continuer à découvrir cet auteur en lisant les deux romans précédents, « Le Festin du Serpent » et le « Baptême des Ténèbres », retrouver le commissaire Barthélemy, très touchant malgré son implacable froideur, et surtout apprécier Ghislain Gilberti !

Si vous aimez les bon romans policiers, n'hésitez pas un seul instant !!

Le Bal des Ardentes de Ghislain Gilberti

Commenter cet article