Les bottes rouges Fleur Hana

Publié le par Marie Nel

Paru en ebook depuis le 1er mai, à paraître version papier le 1er juin aux Editions EdiBitch

RESUME
«J’ai envie d’oublier que je suis la sœur de Damien, qu’il est mort, que personne ne me regarde plus de la même façon.
Je sais qu’il a le pouvoir de me faire tout oublier.
Et j’ai envie de lui. Tout simplement.»

MON AVIS
Je tenais avant toute chose à remercier les éditions Edibitch pour l'envoi en version papier de ce roman, j'en ai été très honorée.
Pour commencer, je suis tout de suite tombée amoureuse de la couverture : cette jeune fille toute simple avec seulement son parapluie et ses bottes rouges. Elle est très originale et la première question que l'on se pose c'est : pourquoi des bottes rouges dans un roman ? Je me suis rendue compte qu'elles avaient un rôle important !
J'ai eu le plaisir de découvrir Fleur Hana dans son précédent roman ROSE, un univers totalement différent, mêlant steampunk et suspense à la fin du 19ème siècle. Celui-ci avait été un coup de cœur, et j'avais énormément apprécié le style d'écriture. Eh bien, j'ai eu un deuxième coup de cœur pour celui-ci, où l'auteure change totalement de sujet, de décor et de période, mais elle parvient avec brio à garder sa touche personnelle !
Pour en revenir à l'histoire en elle-même : Angie a eu un dramatique accident de moto avec son frère Damien, décédé dans celui-ci, et malheureusement c'était elle qui conduisait...la pauvre culpabilise, souffre, son frère et elle étaient très soudés, et un manque profond s'installe en elle. Ne supportant pas de vivre avec ses parents, elle va habiter avec ses amis de toujours, Joss et Ana. Elle travaille dans un bar et va faire la rencontre de V, alias Valentin, pour qui elle va ressentir une profonde attirance, partagée d'ailleurs. Mais V, un bad-boy tatoué et sexy, fait partie de toute une bande de potes, dont Joss et Damien, qui ne veulent pas de liaisons sérieuses avec une fille. Pour eux, c'est un coup d'une nuit, point...Dur dans ces cas-là pour les sentiments !
Tous les personnages sont touchants dans ce roman, les principaux comme les secondaires. J'adore Angie avec son fort caractère, ses faiblesses, ses réparties verbales ; Valentin et ses doutes, ses envies, et son respect du code de l'honneur des potes (on ne couche pas avec la sœur ou la petite amie de son ami) ; Joss et Ana, toujours là pour réconforter Angie ou la pousser à réagir et ne pas la laisser s'enfoncer ; et un 5ème personnage, très attachant, avec lequel Angie va enfin arriver à lâcher prise, Jonas, le père de Valentin, garagiste et réparateur de motos...Tout ce petit monde essaie de faire le deuil de Damien et de vivre l'après...
Plusieurs aspects importants m'ont plu : l'alternance des avis des personnages, les flash-backs d'Angie se rappelant de moments précis vécus avec Damien ( à noter que les pages de ces passages sont noircies, nuageuses, pluvieuses, donnant vraiment l'atmosphère voulue), le langage très réaliste des jeunes, cru, sans aller dans la vulgarité, une touche d'érotisme bien mesurée, et surtout le sujet de la mort d'un proche abordé ici de façon différente selon les moments, et ce à quoi on se retrouve, hélas, tous confrontés.
Et les bottes rouges, me direz-vous ? Eh bien, elles vont avoir un rôle très important dans la séduction d'Angie ! Etrange n'est-ce-pas ? Mais tellement mignon et rigolo à la fois !
Pour conclure, j'ai passé un très bon moment avec tout ce petit monde, j'ai vraiment eu l'impression de vivre avec eux, de faire partie de leur clan, j'ai ressenti leurs émotions, j'ai été en colère avec eux, triste, j'ai ri, été émue...et tout cela grâce à l'auteure, je l'en félicite ! Et attention, quand vous commencez à le lire, vous ne pouvez plus vous arrêter !
Un grand merci une nouvelle fois pour cette très bonne lecture, émouvante et bouleversante, je vous la recommande vivement !

En commande ici pour l'instant en ebook, et à partir du 1er juin en version papier

http://edbeditions.com/shop/fleur-hana/87-les-bottes-rouges-e-book.html

Les bottes rouges Fleur Hana

Commenter cet article